Laurent
Fiorentino

Projets

Laurent Fiorentino – Camera Apocrifa

PHOTOGRAPHIE

Laurent Fiorentino – Camera Apocrifa

par Laurent Fiorentino

« Dans une chambre, qui est l’alcôve, le temple et la prison de ma sexualité, se déroule le drame de la castration causé par l’obligation d’être homme normé, pénétrant, dur. L’impuissance de satisfaire le stéréotype masculin écrase l’identité individuelle, forçant à lutter constamment entre désir et interdiction.  Le regard tordu, pliant sous une pulsion scopique, je poursuis une recherche obsessionnelle de la sexualité qui prend la forme d’un rituel. Créant des ex-voto apocryphes et sexuels, je tente de fixer des empreintes dans le plâtre et la céramique comme sur la surface photosensible.»

Body City

Body City

avec Angelo Benedetto, Vincent Jacquier, Mitch Paone (Dia Studio), Jean-Vincent Simonet

Mapping du spectacle Body City Création unique imaginée pour Lausanne en Jeux ! – le programme d’animation des Jeux Olympiques de la Jeunesse Lausanne 2020 – Body City est un spectacle où se rencontrent arts et sports urbains dans un impressionnant écrin à ciel ouvert, sur la place Centrale de Lausanne. « Des corps en fusion avec la ville », c’est à partir de cette image forte que Nicolas Musin a conçu et réalisé Body City, spectacle contemporain interrogeant le rapport des jeunes générations à la ville. Sur une scène à ciel ouvert représentant une ville en constante mutation, plus de 50 performeurs âgés entre 9 et 30 ans vont croiser dès le 9 janvier leurs disciplines, faisant se rencontrer arts et sports urbains tels que le skateboard, le BMX, le roller, la trottinette, le parkour et la danse. Un voyage à la fois poétique et spectaculaire au cœur de Lausanne, où se mélangent vidéo, son et lumière ! Imaginé dans le cadre de Lausanne en Jeux !,ce spectacle est avant tout une œuvre de la jeunesse portée par les écoles d’art et les centres de formation aux disciplines urbaines établis dans l’agglomération lausannoise. Ainsi, Body City a su réunir différents acteurs lausannois tels que les étudiants de l’ECAL (conception des images vidéo) de l’HEMU (composition de la musique originale et enregistrement de la bande-son), les danseurs de l’Ecole-Atelier Rudra Béjart (danse et percussions), ceux de JDSEvents (hip hop, breakdance) ainsi que les riders de La Fièvre et les traceurs d’X-Trem Move. Le mapping du spectacle a ainsi été créé par les étudiants du Département Communication Visuelle (BA Design Graphique, BA Photographie, BA Media & Interaction Design) sous la direction de Vincent Jacquier, Angelo Benedetto, Jean-Vincent Simonet et Mitch Paone tandis que le montage a été réalisé par Amaury Hamon et Clément Lambelet.

BRUTAL 003

PHOTOGRAPHIE

BRUTAL 003

avec Nicolas Poillot

Pour célébrer l’édition de Paris Photo 2019, les étudiants du Bachelor Photographie de l’ECAL, sous la direction artistique de Nicolas Poillot, ont traduit la musique du producteur IKAZ BOI en images. Les visuels parfois lisses et soignés, parfois sombres et rugueux, ont été produits à l’écoute du nouveau projet BRUTAL 3: album intimiste oscillant entre romance et obscurité  composé uniquement de morceaux instrumentaux. En exclusivité, 500 copies vinyl inédites et numérotées ont été créées spécialement à  cette occasion. Pendant deux jours, l’ECAL investit la galerie Au Roi, invitant les spectateurs à un voyage sonore et visuel, dans un espace sensoriel éphémère généré par une installation vidéo synchrone. Partenaires: Savoir Faire, Heineken, Elipson

ZENITH x ECAL

PHOTOGRAPHIE

ZENITH x ECAL

avec Philippe Jarrigeon

Pour célébrer l'anniversaire du mouvement emblématique "El Primero", une classe d'étudiants en deuxième année de photographie a entrepris une exploration du monde de Zenith. Guidés par le photographe de mode et professeur Philippe Jarrigeon, les étudiants ont travaillé au sein de la manufacture du Locle et dans les studios de l'ECAL à Lausanne pour créer des visuels spécifiquement destinés à être exposés dans le monde entier.