Philippe
Fragnière

Enseignements

Workshop propédeutique

PROPEDEUTIQUE

Workshop propédeutique

Option Arts Visuels Charlotte Herzig A partir de la retranscription quotidienne de ses rêves au réveil sur une période d’une semaine, mettre en place une banque de données de textes comme support d’inspiration pour peindre des aquarelles sur papier de format 7,5 x 10,5 cm. Option Cinéma Marie-Eve Hildbrand La Piste Vita Exercices cinématographiques de base touchant ces différentes catégories : Son Création d’une prise de vue mettant en scène un son inattendu. Champs-contre-champs Création d’une prise de vue en trois plans mettant en scène un « champs-contre-champs » afin d’en dégager sa subjectivité. Portrait Création d’un « plan-séquence-portrait » d’une personne afin de faire ressortir son caractère. Gros plan Création d’une séquence basée sur une personne en se focalisant uniquement sur ses mains et son visage en gros plan. Photographie Prendre en photo une page de son carnet de notes, son bureau ou un endroit où vous aimez travailler. Mémoire Création d’une séquence qui rappelle de façon indirecte un souvenir personnel de quelque chose ou de quelqu’un ayant eu lieu dans les deux dernières années. Option Design Industriel Anthony Guex Nadège Gallay Hybridation Croisement de deux objets dans le but de créer une nouvelle typologie. Option Design Graphique Pierre Benoit A partir du visuel d’une affiche F4 trouvée dans la rue, recomposez-en une en ciblant et agençant certains de ses éléments pour obtenir une nouvelle identité réappropriée et personnelle. Option Media & Interaction Design Florian Pittet Augmented posters Exercice de mapping vidéo à partir de la création d'une affiche. Option Photographie Philippe Fragnière La preuve par l'image Exercice sur la question des notions de réalisme et véracité d’une image photographique. De quoi l’image est-elle la preuve? Peut-on croire une image? La photo- graphie est-elle sensée montrer le réel? Photos © ECAL/Santiago Martinez

Option Photographie

PROPEDEUTIQUE

Option Photographie

FIAT LUX « …Si le statut de l’image photographique est galvaudé, le principe reste inchangé depuis près de deux siècles. Il s’agit ni plus ni moins d’une empreinte lumineuse, enregisrée par un appareil plus ou moins élaboré (depuis l’avénement des appareils numériques le rendu photographique est désormais interprété/calculé par des processeurs toujours plus puissants et n’est donc plus une empreinte lunieuse au sens stricte mais le résulat d’un calcul) et opéré par un·x·e photographe. Du grec ancien phôtós (« lumière ») et gráphô (« écrire »), littéralement : « écrire avec la lumière ».

Option Photographie

PROPEDEUTIQUE

Option Photographie

Hors-cadre/Hors-champ Qu’elle soit définie par la taille du papier photo sensible disponible, le format de la page ou plus communément par la taille et le ratio de l’écran, la photographie existe invariablement dans un cadre. Dès sa « fabrication » une image photographique est enfermée dans un cadre sujet à certaines contingences matérielles mais aussi, et surtout, aux choix de son auteur. Projet semestriel, travaux personnels sans restrictions de genre.

Option photo

PROPEDEUTIQUE

Option photo

"Clic Clac!" Travail sur l’idée de construction en photographie. Projet semestriel, travaux personnels sans restrictions de genre.

Option photo

PROPEDEUTIQUE

Option photo

"Reedit" Projet semestriel, travaux personnels sans restrictions de genre.

Option photo

PROPEDEUTIQUE

Option photo

"Reflex" Projet semestriel, travaux personnels sans restrictions de genre.

Option photo

PROPEDEUTIQUE

Option photo

Blow-up, réalisé par Michelangelo Antonioni en 1966, questionne le rapport du photographe au monde qui l’entoure et met en lumière les qualités intrinsèques du médium photographique. Les étudiants ont mené un projet personnel, sans restrictions de genre, en réponse au film.

Projets

Philippe Fragnière – Snowpark

PHOTOGRAPHIE

Philippe Fragnière – Snowpark

Projet de diplôme par Philippe Fragnière

« Le projet « Snowpark » propose une analyse du paysage modifié par l’intervention humaine. Un paysage indéterminé, ponctué par la présence d’objets fonctionnels éphémères, qui acquièrent, par l’œil de la caméra, un statut hybride à mi-chemin entre sculpture et architecture. Bien que vouées à une fonction spécifique et construites sans aucune intention sculpturale, ces structures présentent des liens de parenté certains avec le Land Art ou le minimalisme. Ces objets sont volontairement présentés à la fois sans le moindre élément susceptible d’indiquer leur taille, afin de générer une oscillation de la perception et à la fois de manière dénaturée, ne révélant ainsi que peu d’éléments mais beaucoup de matière. Cette opération a pour effet de transformer ces objets en structures qui formellement pourraient appartenir au registre d’« objet d’art », tout en montrant comment ces objets mêmes génèrent une esthétisation du paysage alpin; paysage transfiguré par des formes inspirées de modèles urbains. » Philippe Fragnière