Feed

Type

Formation

Savoir-faire

Années

2006 2024
Ignacio Pérez – Èvokâ

DRDI (EPFL+ECAL Lab)

Ignacio Pérez – Èvokâ

par Ignacio Pérez

Créée en partenariat avec la Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg, Èvokâ est une installation interactive qui explore comment les archives conservées à la Bibliothèque peuvent redevenir une partie vivante de l'identité du canton. Le projet s’intéresse aux techniques de traçage, reliant les identités personnelles, collectives et culturelles aux archives historiques. En entremêlant des éléments autobiographiques et des récits assistés par logiciel, Èvokâ vise à raviver le sentiment d'appartenance au canton de Fribourg. Basé sur les concepts de mémoires artificielles et de récits personnels, Èvokâ crée une expérience à la fois individuelle et partagée entre les utilisateur·rice·s, mais qui reflète également les valeurs et l'histoire du canton. A travers des études d'utilisateur·rice·s, le projet a marqué une première étape dans la définition des expériences dans le contexte des identités collectives et cantonales.

Rémi Opalimnski – Photobook Uncovered

DRDI (EPFL+ECAL Lab)

Rémi Opalimnski – Photobook Uncovered

par Rémi Opalimnski

« Photobook Uncovered » est une installation interactive développée en collaboration avec le musée Photo Elysée. En tant que projet de recherche en design, son objectif principal est d’améliorer la compréhension des photobooks auprès d’un large public. À travers cette expérience immersive, les visiteur·euse·s peuvent naviguer dans une collection sélectionnée de 300 photobooks, découvrant des connexions intrigantes basées sur des similarités de mise en page. Grâce à l’utilisation de technologies de pointe, l’installation offre une manière unique et captivante d’interagir avec les photobooks, dévoilant des informations sur les relations entre les différentes œuvres.

Margherita Motta – Aidee

DRDI (EPFL+ECAL Lab)

Margherita Motta – Aidee

par Margherita Motta

Malgré l’utilisation répandue des technologies de self-tracking, l’exploration des données intimes reste un territoire largement méconnu. « Aidee » est un projet de recherche en design axé sur le contrôle de l’urine qui aborde la complexité du self-tracking intime en remettant en question les modes habituels de représentation des données et notre façon d’interagir avec ces dernières. Composé d’une application mobile et d’un dispositif interactif connecté, le système « Aidee » utilise une forme qualitative de représentation des données et de visualisations situées pour favoriser une nouvelle forme d’engagement entre les utilisateur·rice·s et les sphères privées de leur santé.

Lucie Houel – Things That Talk

DRDI (EPFL+ECAL Lab)

Lucie Houel – Things That Talk

par Lucie Houel

Les expositions muséales présentent traditionnellement une multitude d’objets groupés par thème ou typologie. Si chacun d’eux sont accompagnés d’une courte description sur leurs origines, les expositions abordent rarement les récits qui entourent chaque pièce. « Things That Talk » est un projet de recherche initié par le LHST, articulé autour de l’exposition d’un objet unique et ses multiples récits associés. L’exposition finale présente une fresque digitale, mêlant images d’archives et contenu original, que les visiteur·euse·s peuvent explorer et animer à l’aide de projecteurs interactifs. Ces interactions révèlent des liens cachés entre les récits et les enjeux de notre époque, permettant aux visiteur·euse·s de générer leur propre compréhension des thèmes abordés et d’adopter une réflexion critique sur l’Histoire.

André Andrade – Poster World

DRDI (EPFL+ECAL Lab)

André Andrade – Poster World

par André Andrade

Poster World est un projet de recherche en design en collaboration avec le Museum für Gestaltung Zürich. En utilisant la collection d’affiches du musée, l’une des plus grandes et importantes au monde, le projet propose une nouvelle façon d’engager le public avec le patrimoine numérisé. Le projet se matérialise par une installation interactive et propose des associations automatisées d’affiches en combinant métadonnées et intelligence artificielle. Les caractéristiques visuelles fortes sont isolées et illustrées graphiquement afin d’expliciter les associations. Le projet ouvre des perspectives sur la façon de représenter le patrimoine numérisé et de susciter l’intérêt du public. En collaboration avec: Computer Vision Laboratory (CVLab, EPFL), Digital Humanities Laboratory (DHLAB, EPFL)

Romain Talou – Future Heritage

DRDI (EPFL+ECAL Lab)

Romain Talou – Future Heritage

par Romain Talou

Future Heritage explore comment rendre tangibles les technologies de stockage de l’information sur le très long terme. Ce projet permet aux institutions culturelles de protéger leurs archives en utilisant le stockage de données numériques dans de l’ADN synthétique. A travers une recherche par le design, le projet Future Heritage a exploré comment rendre ce stockage synthétique de l’ADN pertinent pour les institutions dès aujourd’hui et pour les prochaines générations. L’objet de stockage qui en résulte est conçu pour résister aux changements environnementaux et sociétaux au cours des deux mille prochaines années. Grâce à la nano gravure sur disque de nickel et à une approche sémiologique, l’objet donne des indices tangibles et des aperçus du vaste contenu qu’il renferme. En collaboration avec: Claude Nobs Fondation, Bibliothèque nationale suisse (BN)

Valentin Calame – Jean Starobinski. Relations critiques

DRDI (EPFL+ECAL Lab)

Valentin Calame – Jean Starobinski. Relations critiques

par Valentin Calame

Jean Starobinski. Relations critiques est un projet de recherche sur la curation d’artefacts littéraires numérisés. Initié par la Bibliothèque nationale suisse, il s’articule autour d’une exposition en ligne conçue à partir du fonds d’archives de Jean Starobinski, éminent critique. Au travers de ce projet, j’ai exploré comment tirer parti des technologies émergentes afin de créer des expériences alternatives pour le public. Autour de concepts tels que l’« Aura » d’artefacts digitalisés, la « Tangialité » ou encore les espaces adaptatifs, j’ai pu définir des paramètres visant à augmenter le gain cognitif, l’engagement du visiteur et sa relation émotionnelle avec des objets numérisés. La connaissance générée par cette première exposition servira de modèle pour de futures itérations. En collaboration avec: Bibliothèque nationale suisse (BN), Apptitude SA

Hélène Portier – Temps Passé, Temps Réel

DRDI (EPFL+ECAL Lab)

Hélène Portier – Temps Passé, Temps Réel

par Hélène Portier

Temps Passé, Temps Réel est un projet de recherche en design qui propose une consultation de diverses sources de contenus à travers une installation interactive. Grâce à l’intelligence artificielle, les images d’aujourd’hui postées sur les réseaux sociaux réveillent deux siècles de patrimoine mondial. L’utilisation de ces technologies pour combiner les collections a ouvert de nouveaux défis liés à la confiance et à la crédibilité. Afin de définir des paramètres de confiance lors d’une agrégation de contenus générée par de l’intelligence artificielle, plusieurs expérimentations ont été menées. Collaboration avec RTS, Institut de recherche Idiap, Musée suisse de l’appareil photographique et Confrérie des Vignerons.

Yoann Douillet – Meditation Robotics

DRDI (EPFL+ECAL Lab)

Yoann Douillet – Meditation Robotics

par Yoann Douillet

Meditation Robotics est un projet de recherche de l’EPFL+ECAL Lab en collaboration avec le Laboratoire de neurosciences cognitives de l’EPFL. Il vise à soutenir les pratiques de méditation grâce à un soutien sensoriel multimodal. Il combine contenu auditif et feedbacks sensoriels tels que pression dynamique, vibrations et variations de température.

Margaux Charvolin – Ming Shan Digital Experience

DRDI (EPFL+ECAL Lab)

Margaux Charvolin – Ming Shan Digital Experience

par Margaux Charvolin

Ming Shan Digital Experience est une installation interactive destinée à la méditation. En collaboration avec le centre taoïste Ming Shan, ce projet implique designers, scientifiques et experts en méditation dans cette recherche à la frontière entre numérique et pratique traditionnelle. Le système exploite les paramètres physiologiques dans une boucle biofeedback pour générer un paysage sonore et visuel. L’environnement de méditation est alors généré par l’état intérieur des pratiquants. L’installation vise ainsi non seulement à faciliter la pratique individuelle, mais également à renforcer la méditation collective.

Filtrer