Laurence
Bonvin

Enseignements

Révélation photographique

PHOTOGRAPHIE

Révélation photographique

Autre avec 3CVPH, Laurence Bonvin

Balbutiements Il s’agit de reprendre une idée, un projet en cours ou un projet déjà réalisé mais de manière pas satisfaisante, et de le pousser plus loin, à la fois d’un point de vue conceptuel et/ou esthétique, ainsi que du point de vue de la production. Faire l’expérience de ce qu’il est possible d’améliorer dans un projet par rapport à une première réalisation. Revisiter un classique. Il s’agit aussi de tester des idées, de prendre des risques, de pousser plus loin une démarche, d’expérimenter.

Accrochage Photographique

PHOTOGRAPHIE

Accrochage Photographique

Projet d’atelier avec Laurence Bonvin

Comment passer de la bidimensionnalité de l’image à la pluridimensionnalité de l’expérience ? Comment introduire des notions d’espace, de volume, de tactilité, de sensualité, dans les images et dans la manière de les présenter ? Si les images peuvent nous permettre de créer de nouveaux liens avec le monde, comment éventuellement sortir d’une vision essentiellement ba- sée sur la technique, une vision perspectiviste et anthropocentrée ? Comment imaginer et représenter ce que serait une représentation détachée de notre point de vue humain ? Dans notre culture une séparation a été établie entre culture et nature. Cette dichotomie a déterminé notre manière de voir, de comprendre et de représenter le monde qui nous entoure. Comment créer des images du vivant, de la « nature » qui iraient au-delà de cette distinction et de ce point de vue ? Des images qui contribuent à recréer un lien avec ce qui est nonhumain: le végétal, le minéral, l’animal, le cosmique. Qu’est-ce sent et perçoit un animal, une plante, un objet, un arbre, la terre ?

Do you speak Touriste ?

PHOTOGRAPHIE

Do you speak Touriste ?

Autre avec Laurence Bonvin, Milo Keller

do you speak touriste ? Quand les photographes décodent le cliché  En collaboration avec l’ECAL Commissaire d’exposition : Pauline Martin Du 6 mars au 11 mai 2014 Vernissage public le 5 mars à 18h Graziella ANTONINI ¦ Claude BAECHTOLD ¦ Emmanuelle BAYART & Timo KIREZ ¦ Mathieu BERNARD-REYMOND ¦ Kurt CAVIEZEL ¦ Olivier CHRISTINAT ¦ Raquel DIAS ¦ David FAVROD ¦ Thomas GALLER ¦ Romain MADER ¦ Murielle MICHETTI-BAUMGARTNER ¦ Adrien MISSIKA ¦ Noha MOKHTAR ¦ Simon RIMAZ ¦ Nicolas SAVARY ¦ Corinne VIONNET Du « clic » du touriste à la carte postale, de la webcam au guide de voyage, do you speak touriste ? décode la photographie touristique et invite chacun à interroger sa propre pratique. Le détournement du cliché est ainsi exploré par cette exposition collective, qui réunit seize artistes suisses, et par un concours organisé en collaboration avec l’ECAL. A travers un parcours thématique dans les salles du musée, les photographes décryptent, par des tirages, des projections et des installations pour certaines inédites, les fonctions et les codes d’une habitude très généralisée. Face au Cervin et aux pyramides de Gizeh, entre voyage imaginaire et réalité fantasmée, les artistes nous suggèrent que le regard touristique ne se réduit pas à quelques clichés. L’exposition associe des créateurs confirmés, comme Nicolas Savary ou Adrien Missika, mais aussi des artistes en devenir pour mieux questionner les pratiques et les stéréotypes visuels solidement ancrés chez les touristes que nous sommes. Concours ECAL Dans le cadre de l’exposition  do you speak touriste ? Quand les photographes décodent le cliché  qui se tiendra au Musée d’art de Pully du 6 mars au 11 mai, un  c oncours inédit  a été organisé en collaboration avec l’ECAL sur le thème du détournement du cliché par l’artiste. Pendant le semestre d’hiver 2013, les étudiants de Laurence Bonvin, photographe suisse de renom et enseignante à l’ECAL depuis 2002, ont eu pour mission d’interroger la notion d’image touristique sur le territoire helvétique, du Cervin au jet d’eau de Genève en passant par les Alpes et Lavaux. Les mises en forme codifiées et analogiques de ces images (cartes postales, albums, dépliants,…) ont été placées au cœur de la réflexion. Au terme de ce travail, deux lauréats ont été primés et se sont vus attribuer, pendant la durée de l’exposition do you speak touriste , deux salles du musée pour la présentation de leur projet photographique. Une sélection d’autres projets occupe une troisième salle. Le jury Le jury était composé de Delphine Rivier, directrice du Musée d'art de Pully, Milo Keller, responsable du Bachelor Photographie de l'ECAL, Sébastien Leseigneur, commissaire associé du Centre de la Photographie de Genève et Pauline Martin, historienne de l’art et commissaire de la Nuit des images au Musée de l’Elysée. Les lauréats Ont reçu le 1 er  prix ex aequo: - Thibault JOUVENT, pour son installation d’images en mouvement à la facture froide et distante, exécutée avec une précision et une douceur très helvétiques. - Hadrien HÄNER, pour son installation Super 8, projetant en alternance des cartes postales du jet d’eau de Genève et des timbres représentant le Cervin. En plus des deux lauréats, une sélection de travaux a particulièrement retenu l'attention du jury. Ainsi, les projets de Coline AMOS, Alexandre HAEFELI, Benoît JEANNET, Maxime GUYON sont également exposés dans une salle du musée. Notons également qu'une série de cartes postales est éditée à partir d’une sélection d’images issues du projet de Julien ROUX. Musée d’art de Pully Chemin Davel 2 | CH-1009 Pully Mercredi-dimanche 14h-18h T +41 (0)21 721 38 00 www.museedepully.ch