Laurent
Beirnaert

Projets

Diplômes

DESIGN INDUSTRIEL

Diplômes

Projet de diplôme avec Camille Blin, Jörg Boner, Chris Kabel, Tomas Kral, Sébastien Cluzel

Sélection de projets de diplôme de l'année 2014.

The Minute Repeater

MEDIA & INTERACTION DESIGN

The Minute Repeater

Collaboration avec Alain Bellet, Vincent Jacquier, Pauline Saglio, Mathieu Rivier, Guilhem Moreau, Philippe-Albert Lefebvre, Matthieu Minguet

A l’occasion de la 24e édition du Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH) qui se tient à Genève du 20 au 24 janvier 2014, l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne a créé pour la manufacture horlogère Vacheron Constantin, qui soutient le Master of Advanced Studies in Design for Luxury & Craftsmanship, une installation spéciale nommée « The Minute Repeater ». Cette installation est le fruit d’un travail de recherche dirigé à l’ECAL par Vincent Jacquier, responsable du Département Communication Visuelle, et par Alain Bellet, responsable du Bachelor Media & Interaction Design. Cette recherche, qui associe des étudiants du Bachelor en Media & Interaction Design et de celui en Design Industriel, a permis de développer sur le stand de la manufacture genevoise, un dispositif de douze écrans qui révèle d’une manière onirique le Calibre 1731 de Vacheron Constantin. Grâce à des animations virtuelles, dévoilées sur chaque écran par la magie de loupes, l’ECAL propose son interprétation de ce mouvement à répétition minutes, connu pour être le plus plat du marché. Animations, production et development technique : Pauline Saglio, Mathieu Rivier, Guilhem Moreau Avec l’aide de : Philippe-Albert Lefebvre, Matthieu Minguet Etudiants impliqués dans le projet : Laurent Bernaert, Nicolas Nahornyj, Hélène Zeis

Objets-souvenirs pour le Musée Olympique

DESIGN INDUSTRIEL

Objets-souvenirs pour le Musée Olympique

Projet d’atelier avec Hector Serrano

A l’occasion de la réouverture du Musée Olympique, l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne a travaillé sur un concept d’objets-souvenirs réalisés pour la boutique du musée par des étudiants du Bachelor en Design Industriel suite à un workshop avec Hector Serrano, designer espagnol basé à Valence. Deux de ces projets devraient être disponibles prochainement à la vente dans la boutique du Musée. Le but de cette collaboration est de créer une collection de souvenirs qui reflètent l'esprit de l'Olympisme et du musée de manière contemporaine et ludique. Fort de son expérience dans ce domaine, le designer espagnol Hector Serrano a transmis aux étudiants les clés d'un objet-souvenir réussi. Les étudiants ont imaginé une trentaine de propositions qui ont été soumises à un jury composé d’employés du Musée Olympique et du CIO.

FELCO × ECAL

DESIGN INDUSTRIEL

FELCO × ECAL

Projet d’atelier avec Rémy Jacquet, Martin Haldimann

Dans le cadre d’un projet initié conjointement par l’ECAL et l’entreprise FELCO, les étudiants ont du imaginer, concevoir et développer un objet apte à élargir la gamme de produits de ce fabricant ou plus simplement à en soutenir l’image de marque. Un projet suivit par le designer Rémy Jacquet.

Low-Tech Factory

DESIGN INDUSTRIEL

Low-Tech Factory

Projet d’atelier avec Chris Kabel

Pour sa 14e édition, les Designers’ Saturday de Langenthal offrent une carte blanche à l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne. C’est dans ce cadre que l’ECAL présente l’exposition « Low-Tech Factory », une sélection de machines conçues par des étudiants de Bachelor en Design industriel et de produit lors d’un projet de semestre mené par le designers Chris Kabel. A Langenthal, les usines sont omniprésentes. Pour cette carte blanche, il nous a semblé naturel de demander aux étudiants de réfléchir à la valorisation du processus de fabrication d’un objet, allant de la machine au produit fini. Ils ont ainsi expérimenté des principes de mise en forme simples et astucieux tels que le moulage, le thermoformage ou le tricotage, afin d’obtenir des produits finis. «Low-Tech Factory» aborde le thème de l’auto- production chère aux designers, en regroupant quatre machines ludiques qui produisent pendant toute la durée de l’exposition des bonnets, des sacs, des lampes et même du pop-corn!