Florian Luthi – Mémoire

Florian Luthi – Mémoire

Naissance avortée Photographie Extrait Naissance Avortée À personne C — Cardamone G — Gingembre M — Mercure J — Jéricho Mandibule Prologue ou épilogue. Au choix du lecteur. Murs blancs. Longue table en bois, dressée, avec nappe blanche, parallèle à la scène. Seuls les couverts vides sont visibles, aucune victuaille. Une grosse marmite surplombant le cœur de la table. Deux chaises derrière celle-ci, face au public. Cardamone et Gingembre aux deux extrémités de la table, elle à gauche, lui à droite, l’un en face de l’autre. M et J assis entre les convives, face au public, silencieux, presque invisible. C (outrée) — bordel à cul.  G (plus calme) — On n’a pas idée.  C — Elles pullulent.  G — Les idées ? C — de parler à table.  G — C’est monstrueux.  C — Tous ces morts.  G — Terrifiant. C — Oui. G — Ils se trouent pour leur liberté.  C — C’est effrayant.  G — un amusement pour nos réceptions. C — Et l’autre qui décide pour nous. G — C’est vieux. C — Ça date d’hier !  G — C’est toi qui fus jadis.  C — C’est rien comparé à l’exorbitant. G — C’est la montée.  C — Oui. ça flambe !  G — dictatorialement.  C — bientôt à la rue.  G — Tu parles trop.  C  (plus fort) — Faudra vendre ! G — C’est impossible.  C (résignée) — Malheureusement. Gingembre (prend son couteau et sa fourchette, fait mine de saisir quelque chose dans l’assiette, n’y arrive pas et les repose) — Arrête avec ta crise. C — Tu as pris tes cachets ?  G — Seulement chez le coiffeur.  C (las). — Et ces toasts beaucoup trop secs. (Énervée.) C’est tuant à la fin !  G — Je te léguerai les miens dans mon testament. C (ton niais, bourgeois, lançant un sourire à Gingembre ) — Tu es adorable ! (âcre.) J’ai passé toute la matinée en cuisine pour ce repas. Ils pourraient avoir l’honnêteté gentillesse d’au moins me remercier, non? (Un temps. Avec rage.) bon dieu ! G — Tu as donné les ordres. C — Il fallait que quelqu’un le fasse. G — Tu reprends un peu de breuvage? Cardamone (ravie) — Volontiers ! G — Je te laisse te servir. (L’incite à se servir avec sa main droite.) C ne se sert pas. Un temps. G — Encore un peu ! C fait mine de prendre une lamelle de beurre dans le beurrier vide. G — Tu me fais plaisir. C — Il n’y a que ça. G — Exquis. (Lèche le couteau d’un propre immaculé.) C (enchantée) — J’ai vu, entendu, regardé, trouvé, dis, lu, reçu... que nous parlions mieux accroupi qu’en faisant la pièce droite. G — Je t’en avais parlé. Même mieux encore, parraît-il, avec une lance à incendie. C — Oui, c’est vrai. (un léger temps.) L’explosion y est meilleure. (Mâche dans le vide.) G — En revanche, ils naissent chaque nano-seconde. (Entrechoquement de dents.) C — Eblouissante, celle-ci, aujourd’hui. G — La facilité. C — un émerveillement. (Porte sa fourchette à la bouche. Arrête son geste lorsque les piques touchent le bout des lèvres et la repose à côté de son assiette.) G — Passe-moi le sel. Un temps. C — Ça te tuerait.  G — Plus besoin de réfléchir. Un temps. C — Tout se fait seul.  G — Le Paradis ! C — On sonne ! G — Je ne sais pas. C — Je reprendrais bien un bout de consistant. G — Tu devrais finir. C — Oui, tu as raison. (Saisit son verre vide et fait mine de boire une gorgée.) G — C’est mieux ? C — J’ai soif d’abreuvement. G — Elle abonde. (Un temps.) Mais tu n’as pas soif. C — Comme toujours. Gingembre (hésitant). — Je ne sais pas quoi choisir. C — Tu as le choix. Gingembre (d’une extrême assurance). — une chance sur des billions. Cardamone (couteau dans la main droite, levée en direction de Gingembre ) . — Oui ! oui ! oui ! (accent sur le dernier oui.) G — Ça commence à bien faire ! C — Je reprendrais bien un verre de ce liquide. G — Il est fameux. C — Coloré. G — Sans goût. C — Tout ce qu’on aime. G — On sonne toujours. C — La septième fois, je crois. G — Tu as fini ? C — Je ne sais pas. G — Moi oui. C’était comme d’habitude. C — C’est-à-dire ? Un temps. G — Garder la ligne ! C — une bonne ligne bien droite, légèrement courbée. G — Gauchement. G — Avec du piquant. C — Orgasmique. G — S’accroître est ma raison de vivre. C — Oui, vivons ! G — Encore un moment. C — Jusqu’à...   (se tait, regarde son assiette, livide.) Gingembre mal à l’aise, regarde à son assiette, penaud. Un temps.

Projet de recherche (2012) par Florian Luthi

Professeur·e·s
Joël Vacheron

Naissance avortée

Photographie

Extrait


Naissance Avortée

À personne

C — Cardamone

G — Gingembre

M — Mercure

J — Jéricho

Mandibule

Prologue ou épilogue. Au choix du lecteur.

Murs blancs.

Longue table en bois, dressée, avec nappe blanche, parallèle à la scène. Seuls les couverts vides sont visibles, aucune victuaille. Une grosse marmite surplombant le cœur de la table. Deux chaises derrière celle-ci, face au public. Cardamone et Gingembre aux deux extrémités de la table, elle à gauche, lui à droite, l’un en face de l’autre.

M et J assis entre les convives, face au public, silencieux, presque invisible.

C (outrée) — bordel à cul.

G (plus calme) — On n’a pas idée.

C — Elles pullulent.

G — Les idées ?

C — de parler à table.

G — C’est monstrueux.

C — Tous ces morts.

G — Terrifiant.

C — Oui.

G — Ils se trouent pour leur liberté.

C — C’est effrayant.

G — un amusement pour nos réceptions.

C — Et l’autre qui décide pour nous.

G — C’est vieux.

C — Ça date d’hier !

G — C’est toi qui fus jadis.

C — C’est rien comparé à l’exorbitant.

G — C’est la montée.

C — Oui. ça flambe !

G — dictatorialement.

C — bientôt à la rue.

G — Tu parles trop.

C (plus fort) — Faudra vendre !

G — C’est impossible.

C (résignée) — Malheureusement.

Gingembre (prend son couteau et sa fourchette, fait mine de saisir quelque chose dans l’assiette, n’y arrive pas et les repose) — Arrête avec ta crise.

C — Tu as pris tes cachets ?

G — Seulement chez le coiffeur.

C (las). — Et ces toasts beaucoup trop secs. (Énervée.) C’est tuant à la fin !

G — Je te léguerai les miens dans

mon testament.

C (ton niais, bourgeois, lançant un sourire à Gingembre) — Tu es adorable ! (âcre.) J’ai passé toute la matinée en cuisine pour ce repas. Ils pourraient avoir l’honnêteté gentillesse d’au moins me remercier, non? (Un temps. Avec rage.) bon dieu !

G — Tu as donné les ordres.

C — Il fallait que quelqu’un le fasse.

G — Tu reprends un peu de breuvage?

Cardamone (ravie) — Volontiers !

G — Je te laisse te servir. (L’incite à se servir avec sa main droite.)

C ne se sert pas.

Un temps.

G — Encore un peu !

C fait mine de prendre une lamelle de beurre dans le beurrier vide.

G — Tu me fais plaisir.

C — Il n’y a que ça.

G — Exquis. (Lèche le couteau d’un propre immaculé.)

C (enchantée) — J’ai vu, entendu, regardé, trouvé, dis, lu, reçu... que nous parlions mieux accroupi qu’en faisant la pièce droite.

G — Je t’en avais parlé. Même mieux encore, parraît-il, avec une lance à incendie.

C — Oui, c’est vrai. (un léger temps.) L’explosion y est meilleure. (Mâche dans le vide.)

G — En revanche, ils naissent chaque nano-seconde. (Entrechoquement de dents.)

C — Eblouissante, celle-ci, aujourd’hui.

G — La facilité.

C — un émerveillement. (Porte sa fourchette à la bouche. Arrête son geste lorsque les piques touchent le bout des lèvres et la repose à côté de son assiette.)

G — Passe-moi le sel.

Un temps.

C — Ça te tuerait.

G — Plus besoin de réfléchir.

Un temps.

C — Tout se fait seul.

G — Le Paradis !

C — On sonne !

G — Je ne sais pas.

C — Je reprendrais bien un bout de consistant.

G — Tu devrais finir.

C — Oui, tu as raison. (Saisit son verre vide et fait mine de boire une gorgée.)

G — C’est mieux ?

C — J’ai soif d’abreuvement.

G — Elle abonde. (Un temps.) Mais tu n’as pas soif.

C — Comme toujours.

Gingembre (hésitant). — Je ne sais pas quoi choisir.

C — Tu as le choix.

Gingembre (d’une extrême assurance). — une chance sur des billions.

Cardamone (couteau dans la main droite, levée en direction de Gingembre). — Oui ! oui ! oui ! (accent sur le dernier oui.)

G — Ça commence à bien faire !

C — Je reprendrais bien un verre de ce liquide.

G — Il est fameux.

C — Coloré.

G — Sans goût.

C — Tout ce qu’on aime.

G — On sonne toujours.

C — La septième fois, je crois.

G — Tu as fini ?

C — Je ne sais pas.

G — Moi oui. C’était comme d’habitude.

C — C’est-à-dire ?

Un temps.

G — Garder la ligne !

C — une bonne ligne bien droite, légèrement courbée.

G — Gauchement.

G — Avec du piquant.

C — Orgasmique.

G — S’accroître est ma raison de vivre.

C — Oui, vivons !

G — Encore un moment.

C — Jusqu’à... (se tait, regarde son assiette, livide.)

Gingembre mal à l’aise, regarde à son assiette, penaud.

Un temps.


THEORIE, Mémoire, Florian Luthi