Theodore
Simon

Projets

Theodore Simon – Lari

DESIGN INDUSTRIEL

Theodore Simon – Lari

Projet de diplôme par Theodore Simon

Durant mon Bachelor en microtechnique, ma curiosité pour la technicité de la production a été affutée, en particulier pour l’élasticité des différents matériaux. Lari est issu d’une recherche sur les mécanismes flexibles, c’est-à-dire des mécanismes qui utilisent cette élasticité pour effectuer un mouvement, réduisant ainsi le nombre de pièces, simplifiant la production et facilitant le recyclage. Cette balance de cuisine, entièrement réalisée en plastique, est composée de deux pièces. L’élément pesé est disposé sur le plateau qui est relié à la base par deux lames flexibles parallèles. Ceci permet au plateau de rester à niveau. L’autre pièce est à la fois un indicateur flexible actionné par le mouvement du plateau, et permet l’étalonnage à zéro par son coulissement dans la base.

Alternative Measuring Tools

DESIGN INDUSTRIEL

Alternative Measuring Tools

Workshop avec Manuel Krebs (NORM), Elie Fazel

Mesurer, semble-t-il, est l'une des préoccupations dominantes de la société moderne. Nous nous mesurons, notre poids, notre taille, notre température, de la tête aux pieds, de la taille du col à celle de la chaussure. Nous mesurons ce qui nous entoure, du plus petit au plus grand. Nous mesurons le temps (de la seconde à la vie entière), nous mesurons le familier (longueur, poids, volume) et l'inhabituel (son, rayonnement, tension), nous avons des systèmes de mesure pour la vie quotidienne et pour les experts. Pour cet atelier, les étudiants du Bachelor Design Industriel ont développé des appareils de mesure alternatifs.

Real Facts

DESIGN INDUSTRIEL

Real Facts

Projet d’atelier avec Adrien Rovero, Benoît Chastenet de Gery

Ensemble de points de vue néophytes portés sur l’agriculture actuelle à travers le prisme du design.

ECAL x MEHARI EDEN

DESIGN INDUSTRIEL

ECAL x MEHARI EDEN

Projet d’atelier avec Elric Petit, Victor Jacquard

Série d’accessoires qui composeront la Méhari électrique de demain. Le 2CV Méhari Club Cassis a mis au point une version électrique de l’iconique Citroën sortie en 1968 : l’EDEN. Dès son origine, cette voiture était destinée aux sports et aux loisirs estivaux. Aujourd’hui, notre regain d’intérêt pour les activités de plein air associé à une technologie électrique rend ce véhicule d’autant plus attractif. C’est dans cette perspective que les étudiant·e·s de 2e année en Bachelor Design Industriel, sous la direction du designer Elric Petit, proposent une série d’accessoires qui composeront la Méhari électrique de demain. Ce projet a été réalisé en partenariat avec le 2CV Méhari Club Cassis, à l’initiative de la structure Massilia.design et Nathalie Dewez, avec le précieux soutien de Bananatex® et du Festival Design Parade Hyères.

Ventilo-Mobile

DESIGN INDUSTRIEL

Ventilo-Mobile

Projet d’atelier avec Christian Spiess, Amandine Gini

Ventilateurs équipés d'une alimentation USB pour une utilisation mobile, pour la marque suisse Stadler Form. Stadler Form est une société suisse qui produit des ventilateurs, humidificateurs, purificateurs et d'autres appareils de traitement de l'air. Pour ce projet, les étudiant·e·s de 2e année en Bachelor Design Industriel, sous la direction du designer Christian Spiess, devaient fabriquer un ventilateur "personnel", équipé d'une alimentation USB pour une utilisation mobile. Ils ont dû réfléchir à de nouveaux scénarios et contextes dans lesquels un petit ventilateur serait utile. Ils étaient libres d'explorer différents scénarios d'utilisation, matériaux, etc. autres que ceux qui figurent actuellement dans le catalogue Stadler Form. Les projets devaient répondre aux normes élevées de Stadler Form en matière de design industriel, mais aussi challenger et remettre en question leurs produits existants. Vidéo ECAL x Stadler Form - Agnes Murmann Vidéo ECAL x Stadler Form - Alex Nguyen Vidéo ECAL x Stadler Form - Stéphane Mischler Vidéo ECAL x Stadler Form - Lucie Herter Vidéo ECAL x Stadler Form - Alexandre Desarzens Vidéo ECAL x Stadler Form - Constance Thiessoz

Home Working

DESIGN INDUSTRIEL

Home Working

Projet d’atelier avec Dylan van den Berg, Wieki Somers, Giulia-Amélie Chehab

Projets sur le thème du travail à domicile ou du télétravail, qui marquent notre époque et nous amènent à nous interroger à la fois sur ce qu'est le travail, et sur la manière et le lieu où nous travaillons. La récente expérience de travail à distance nous a donné de nombreuses idées nouvelles. Cette expérience pourrait déboucher sur de nouvelles méthodes de travail à l'avenir, à mesure que la pandémie de COVID19 s'amplifie et s'accélère. C'est une bonne occasion pour réévaluer le concept de bureau à domicile, qui a commencé avec l'émergence de l'informatique et de la technologie dans les années 1950/60, mais qui n'a jamais été appliqué à une échelle mondiale comme celle-ci jusqu'à présent. Depuis la révolution industrielle jusqu'à une date assez récente, la plupart des gens travaillaient en dehors de leur domicile dans des usines, des bureaux, des bâtiments publics ou à l'extérieur. Ces lieux et nos méthodes de travail ont été conçus en conséquence. Le "travail à domicile" ou "travail à distance" marque notre époque et nous amène à nous interroger à la fois sur ce qu'est le travail, et sur la manière dont nous travaillons et les lieux où nous travaillons. Les espaces publics et privés s'effondrent en un seul royaume avec toutes ses conséquences sociales, économiques et politiques. Pour ce projet, nous voulions voir des idées visionnaires sur le lieu et la manière dont nous travaillerons à l'avenir et des solutions pour le travail à domicile, traduites dans un design surprenant et pertinent. Ce nouveau "poste de travail à domicile" pourrait être un meuble, un objet ou un espace transformant.

Step by Step

DESIGN INDUSTRIEL

Step by Step

Projet d’atelier avec Elric Petit, Noelani Rutz

L’exercice «Step by Step» s’organise, comme son titre l’indique en étapes – la première consiste à concevoir une canne et la seconde, une échelle.  Les cannes et les échelles ont comme point commun de devoir résister à de lourdes charges, il est cependant possible de les dessiner avec beaucoup de soin.

Paper Park

DESIGN INDUSTRIEL

Paper Park

Workshop avec Emile Barret, Marie Douel

Marie Douel et Emile Barret de Hors Pistes ont mené un workshop avec les 2e année bachelor en design industriel. Ils ont demandé aux étudiants de créer un labyrinthe totalement  réalisé avec les déchets papier du centre d'impression de l'ECAL. Sur le principe du cadavre exquis, chaque groupe a réalisé une section du labyrinthe avec un parti pris esthétique et structurel fort, permettant au visiteur de se perdre dans des univers distincts.

Ring My Bell

DESIGN INDUSTRIEL

Ring My Bell

Projet d’atelier avec Cédric Duchêne, Stéphane Halmaï-Voisard, Mathieu Rivier, Marion Aeby, Lison Christe

Ça fait DONG ! Ça fait TRRRRRR ! Et ça fait GLING ! Ou bien BLING ! Ou MHHHH ! Et parfois même BRAOUM ! L’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne présente une collection décalée de sonnettes interactives développées par les étudiants de 1re année en Bachelor Design Industriel, sous la direction conjointe de Stéphane Halmaï-Voisard, responsable du Bachelor Design Industriel, et de Mathieu Rivier, diplômé en Bachelor Media & Interaction Design, et en collaboration avec l'EPFL+ECAL Lab.  Son et design d’objets sont deux notions que les designers industriels n’ont que rarement l’occasion d’associer. Pourtant, la plupart des objets usuels produisent potentiellement des sons. Il suffit de tirer une chaise, d’ouvrir et fermer un tiroir ou encore d’actionner un interrupteur pour générer du son. Facteurs communs : mouvement, frottement et interaction, qui permettent par des procédés de physique basiques de créer des tonalités. Dans cette optique, les étudiants ont offert un regard frais et original sur un objet banal, souvent invisible, mais jamais discret : la sonnette d’entrée.  Qu’elles soient mécaniques ou électriques, les sonnettes qu’ils ont inventées révèlent une expérience sonore unique, parfois même tonitruante. Ici, le classique carillon cède sa place à un curieux métallophone actionné par une carte perforée rappelant les traditionnelles boîtes à musique mécaniques. L’ancien heurtoir est, quant à lui, échangé pour un vibrant dong ! Le familier buzzer est remplacé par un efficace roulement de tambour. L’usuelle cloche se substitue à un étrange engin qui fait un son du tonnerre. Enfin, l’habituel ding-dong ! est troqué pour un mhhhh ! retentissant cher à la race bovine, pour ne nommer que quelques-uns des dispositifs présentés. Entrez et sonnez ! www.ecal-ringmybell.ch