Rondinella

Nikita Merlini – Rondinella

En restant avec sa mère après l'incendie, Sofia rêve de liberté. Mais l'odeur de la fumée ne disparaît pas...

Projet de diplôme (2020) par Nikita Merlini

Professeur·e·s
Laurent Larivière
Mention
Très Bien
Savoir-faire
fiction

Fiction / 24 mn

Synopsis

Après l’incendie de leur maison, Sofia, 18 ans, et sa mère Carla doivent vivre ensemble dans une petite chambre à l’« Hotel Hirondelle ». Sofia explore l’hôtel à la recherche d'un espace d'intimité et y fait de nouvelles rencontres. Mille opportunités semblent s'ouvrir à elle. Carla, au contraire, doit s’habituer à l’idée de voir sa fille partir. Dans ce huis clos, mère et fille cherchent à trouver un nouvel équilibre dans leur relation.

Commentaire

Une mère et une fille dans un chambre d'hôtel, à quelques mètres de ce que fut leur maison... partie en fumée, emportant dans les flammes leur passé commun. 

Le film, comme une parenthèse dans cet endroit de passage qu'est « La Rondinella », où les inconnus se croisent et fabriquent des souvenirs, des espaces d'intimité, un lieu où Sofia et sa mère cherchent à reconstruire, avec la fragilité et la maladresse qui caractérisent l'amour qui lie une fille à sa mère.

Nikita investit le lieu clos par le personnage, Sofia, interprété formidablement par Elena Stoll, qui nous envoute par sa présence, son visage à la fois poupon et féminin, et avec qui Nikita poursuit sa collaboration. Sofia nous entraîne alors dans son ennui, dans ses attentes, dans ses rencontres, dans ses déambulations solitaires, mais surtout dans son élan de vie et de renouveau. Car Rondinella est aussi le portrait de cette jeunesse, pleine de rêves et d'empêchements. 

Nikita Merlini met en scène un film sensible, délicat, hypnotique, qui s'empare du temps. Ce temps vulnérable. Celui de l'enfance. Celui de l'émancipation. Celui de l'amour étouffant, et pourtant indéfectible. 

Elsa Amiel / Réalisatrice

Stills
Stills
Stills
Stills
Stills
Stills

1/6