Pistes noires

Samuel Bruchez – Pistes noires

Pistes noires Ce projet retrace le développement 
de Téléverbier et suit son objectif de domestiquer l’espace alpin et d’atteindre les plus hauts sommets. A partir des années 1950, le succès créa une image idyllique autour de la station. Mais rapidement, elle se trouva confrontée aux premiers 
accidents et victimes d’avalanches. Ceci força la mise en place de restrictions, rappelant aux skieurs qu’ils s’aventurent dans un environnement qu’on ne peut maîtriser. Ce projet m’a appris à travailler d’une manière productive avec un sujet qui est à la fois riche en matériels et qui me passionne. Prix Bonnard & Gardel 2013

Projet de diplôme (2013) par Samuel Bruchez

Professeur·e·s
Gilles Gavillet, Jonas Vögeli

Pistes noires

Ce projet retrace le développement 
de Téléverbier et suit son objectif de domestiquer l’espace alpin et d’atteindre les plus hauts sommets. A partir des années 1950, le succès créa une image idyllique autour de la station. Mais rapidement, elle se trouva confrontée aux premiers 
accidents et victimes d’avalanches. Ceci força la mise en place de restrictions, rappelant aux skieurs qu’ils s’aventurent dans un environnement qu’on ne peut maîtriser. Ce projet m’a appris à travailler d’une manière productive avec un sujet qui est à la fois riche en matériels et qui me passionne.

Prix Bonnard & Gardel 2013

1/8