Feed

Type

Formation

Tags

Années

2006 2022
ON 2040 - MASTER PHOTOGRAPHIE

PHOTOGRAPHIE

ON 2040 - MASTER PHOTOGRAPHIE

Collaboration avec Maxime Guyon

Dans le cadre d’une collaboration avec la marque avant-gardiste suisse On, l’ECAL est fière de présenter le travail interdisciplinaire réalisé conjointement par les étudiant·e·s de 2e année des Masters Design de produit, Photographie et Type Design.

Alisa Strub – My Grind Bears Fruit

PHOTOGRAPHIE

Alisa Strub – My Grind Bears Fruit

Projet de diplôme par Alisa Strub

My Grind Bears Fruit est une série d’autoportraits projetés, combinés à des textes peints. Ces tableaux tracent un territoire dans l’engagement avec identitaire et la mise en scène de soi dans notre culture médiatisée ; explorant la tension entre la vie publique et privée. Ce besoin de nous raconter et d’épier. Cette ligne floue entre la documentation de l’intime et la construction d’identités. Ces situations dans lesquelles je joue pour la caméra sont influencées par la perception de ce que je consomme quotidiennement en ligne. Elles sont combinées et confrontées par l’utilisation intuitive, mais délibérément scénarisée de mots tirés des réseaux sociaux, créant ainsi un contrepoint qui invite le spectateur à confronter l’image et le texte à ses propres expériences.

Yang Su – Cloud and Beyond the Infinite

PHOTOGRAPHIE

Yang Su – Cloud and Beyond the Infinite

Projet de diplôme par Yang Su

Cloud and Beyond the Infinite est une installation vidéo avec une simulation en temps réel. Grâce à des moteurs de rendu améliorés et à des représentations visuelles de plus haute définition, l’ère du Metaverse, environnement virtuel numérique immersif, arrive à grands pas. Pourtant, derrière les images éblouissantes et réalistes de celui-ci se cachent des centres de données en constante expansion, une augmentation du traitement GPU et de la consommation d’énergie, ainsi que la chaleur et les émissions de carbone qui en découlent. Alors que le Metaverse s’améliore et devient plus vivable, notre environnement physique se détériore progressivement. L’artiste a choisi l’élément « Cloud » pour dépeindre un monde virtuel immersif, montrant une circulation d’une infinité de « nuages ».

Augustin Lignier – Container

PHOTOGRAPHIE

Augustin Lignier – Container

Projet de diplôme par Augustin Lignier

Container est un projet sur l’aliénation. À la caméra, la machine, l’espace, aux images, au medium et à une idée. Par la photographie et de la performance, je construis des règles pour expérimenter la relation à l’apparatus. En poussant mon corps dans ses limites, j’expérimente sur la caméra et le corps comme une boîte noire dans un white cube. Les règles sont les entrées et les images les sorties. En étudiant la réaction d’une action répétitive sur les vidéos. Et en se concentrant sur l’obsession d’appuyer sur le déclencheur sur les images. Utilisant cette action comme solution. Pour voir les images, les spectateur·rice·s doivent faire la même action que les performeur·rice·s. Les expériences donnent le pouvoir à la machine. Produire des images, performer, enregistrer et exposer sont une chose.

Hikaru Hori – Slowpoke

PHOTOGRAPHIE

Hikaru Hori – Slowpoke

Projet de diplôme par Hikaru Hori

Slowpoke est une série de collages sculpturaux. Prises dans mon environnement, les images d’objets de la vie quotidienne sont accumulées et superposées pour transformer des expériences multi-sensorielles. Dans le contexte de cette série, j’ai particulièrement travaillé sur l’idée d’un « mélange de perceptions physiques et numériques » pour la présentation du diplôme à venir. En réponse à ce contexte contemporain où la représentation et le représenté affectent simultanément notre cognition, Slowpoke invite les spectateur·rice·s à faire l’expérience de la construction cachée de l’image à travers les collages sculpturaux.

Alexey Chernikov – Above Everything

PHOTOGRAPHIE

Alexey Chernikov – Above Everything

Projet de diplôme par Alexey Chernikov

Ce projet met l’accent sur la fragilité de notre existence, le pouvoir de la surveillance et l’incertitude de notre avenir. Le projet utilise le vocabulaire visuel des drones militaires. Une caméra thermique est montée sur un drone imitant l’imagerie militaire. Le médium lui-même a un rôle essentiel car il transmet l’aspect esthétique de l’œuvre. Une grande quantité d’images des champs de bataille sont prises depuis le ciel. Ces images se terminent pour la plupart par un explosion. Dans Above Everything, une réalité parallèle est créée où la fin de chaque vidéo est imprévisible. Les séquences vidéo ainsi que le son déformé des hélices créent le sentiment d’une menace constante, illustrant la tension causée par la guerre en Ukraine qui se déroule à des milliers de kilomètres.

Nikolai Frerichs – Carrie Ann

PHOTOGRAPHIE

Nikolai Frerichs – Carrie Ann

Projet de diplôme par Nikolai Frerichs

Le film Carrie Ann questionne la standardisation. Est-il possible de parler d’amour dans un monde synthétiquement contrôlé ? L’amour romantique existe-t-il encore ou n’est-il plus qu’une construction idéologique ? L’individualité et la liberté semblent impossibles à atteindre dans ces environnements digitaux normalisés. Néanmoins, les créateurs de logiciels essaient constamment de créer de nouveaux outils et de nouvelles possibilités pour simuler notre monde de la manière la plus réaliste possible et ainsi brouiller ces limites. Mais on s’aperçoit que ces représentations sont pleines de stéréotypes. Y a-t-il quelque chose de plus grand, ne serait-ce qu’une projection de notre imaginaire sur la définition d’une vie idéale ? L’amour a-t-il le pouvoir de nous sauver de notre standardisation ?

Emma Bedos – Linger

PHOTOGRAPHIE

Emma Bedos – Linger

Projet de diplôme par Emma Bedos

Comment continuer à exister dans les lieux que nous avons quittés, à travers la mémoire de ceux qui y restent ? Ce projet illustre le sentiment d’éloignement et la manière dont la technologie tente de le combler. J’ai demandé à mes proches resté·e·s sur mon île d’origine de saisir des images de souvenirs communs. Retranscrites en photogrammétrie pour les matérialiser, l’association de la communication au travail de mémoire crée un nouvel environnement commun. Mais le résultat met en évidence l’omniprésence du vide. L’installation matérialise ce contact à distance, comme le négatif de lui-même, par des découpes dans de la soie flottante et insaisissable. L’imaginaire vient compléter la mémoire avec des images fantasmées d’un idéal lointain, où résonne la présence-absence.

Clemens Fischer – Sticks and Wires

PHOTOGRAPHIE

Clemens Fischer – Sticks and Wires

Projet de diplôme par Clemens Fischer

Conçue comme un laboratoire, cette œuvre consiste en des installations de caméras qui spéculent sur un avenir où l’imagerie est créée et consommée sans que nous soyons présents. La caméra devient un acteur indépendant qui devra apprendre par lui-même à travailler, à échouer et à interpréter. Equipées d’un matériel et de tâches minimales, les machines créées sont lancées dans l’existence pour découvrir leur but et leur lien avec le monde qui les entoure. Gaffeuses, naïves mais en même temps fortement chargées de notre héritage nostalgique, ces installations sont une invitation à réfléchir sur un état temporaire et improvisé de la photographie et sur l’importance de nous-mêmes en tant que créateurs.

Sophie Schreurs – Fed Underbelly of Silicon Valley

PHOTOGRAPHIE

Sophie Schreurs – Fed Underbelly of Silicon Valley

Projet de diplôme par Sophie Schreurs

Fed Underbelly of Silicon Valley est une installation immersive qui rend physique et corporelle les tensions sociales et politiques des réseaux sociaux. Le pouvoir des réseaux sociaux est apparent parce qu’ils possèdent l’archive de notre culture, mais surtout parce qu’ils décident de la visibilité des contenus. D’apparence démocratique, il est cependant clair que, de nos jours, certaines voix sont amplifiées tandis que d’autres sont réduites au silence par la modération de contenus. Je fais un parallèle entre les mécanismes cachés derrière les réseaux sociaux et le fonctionnement du corps humain. J’imagine le corps comme porteur de souvenirs et d’émotions qui s’infiltrent et s’accrochent aux parois de nos entrailles. Tout comme les organes, ces plateformes filtrent et circulent.

Mahalia Taje Giotto – Existential Boner

PHOTOGRAPHIE

Mahalia Taje Giotto – Existential Boner

Projet de diplôme par Mahalia Taje Giotto

Mon diplôme est le résultat de plusieurs années d’obsession liées à mon corps et le genre qui m’a été attribué à la naissance. J’ai commencé ma transition hormonale le 13 novembre 2020 et vit depuis une nouvelle relation avec mon corps que j’ai attendue pendant presque 30 ans. Le livre photo réalisé dans le cadre du diplôme représente ces deux dernières années, les obsessions qui m’habitent, liées à mon corps, son apparence, les relations qu’il me permet d’avoir avec autrui, des désirs qui me consument et comment tout se chaos s’articule au quotidien. L’utilisation de textes, d’images concrètes, abstraites et étranges comme outil afin d’illustrer les changements que j’ai fait subir à mon corps toutes ces années. L’approche sculpturale du livre comme reflet des modifications corporelles.

Metaphotography - Workshop de RV

PHOTOGRAPHIE

Metaphotography - Workshop de RV

Workshop avec Robin Bervini, Milo Keller

Pendant cet atelier de cinq jours encadré par Milo Keller et Robin Bervini, les participant·e·s ont travaillé en groupes pour créer des environnements suggestifs inspirés de photographies de référence. L'objectif était d'amener les spectateurs et spectatrices dans un univers parallèle à observer depuis un point de repère statique. Les étudiant·e·s ont appris les bases de la création d'environnements avec Unreal Engine 4 en faisant face à des complications techniques afin de faire fonctionner leurs projets sur le casque autonome Meta Quest 2.

Évaluations semestrielles

PHOTOGRAPHIE

Évaluations semestrielles

Projet d’atelier par 2 MAP

Résultats des évaluations du premier semestre pour les étudiants de deuxième année du MA. Au cours de ce semestre, les étudiants ont eu la chance de travailler avec Katy Hundertmark, Marco de Mutiis, Mazaccio & Drowilal parmi d'autres enseignants et conférenciers pour des ateliers et des revues de portfolio.

Évaluations semestrielles

PHOTOGRAPHIE

Évaluations semestrielles

Projet d’atelier avec 1MAP

Résultats des évaluations du premier semestre pour les étudiants de première année de MA. Au cours de ce semestre, les étudiants ont eu la chance de travailler avec Milo Keller, Charles Negre, Bruno Ceschel, Ann-Christin Bertrand et d'autres professeurs et conférenciers pour des ateliers et des examens de portfolio.

Workshop de Materialized Photography

PHOTOGRAPHIE

Workshop de Materialized Photography

Workshop avec Mazaccio & Drowilal, MAP

Durant cet atelier d'une semaine, les étudiant·e·s ont été confrontés chaque matin à un défi sculptural et, l'après-midi, ils ont continué à développer leurs projets semestriels avec les conseils du duo d'artistes Mazaccio & Drowilal.

Workshop de Automated Photography

PHOTOGRAPHIE

Workshop de Automated Photography

Workshop avec Marco De Mutiis

Dans cet atelier intensif d'une semaine, le curateur digital Marco de Mutiis a demandé aux étudiant·e·s de créer un projet photographique à l'aide d'un processus de ludification ou autrement automatisé.

Book making workshop

PHOTOGRAPHIE

Book making workshop

Workshop avec Nicolas Polli

Lancement du livre Higurashi

PHOTOGRAPHIE

Lancement du livre Higurashi

Autre avec Milo Keller, MAP

In Summer 2019, thirteen students from the ECAL Master’s in Photography programme supervised by Milo Keller travelled to Japan to work on thirteen individual projects in collaboration with Japanese photographer Taisuke Koyama within the framework of the Tokyo Photographic Research project. The students’ artworks range from still and moving images to computer-generated photographic visuals and explore multiple facets of the Japanese megalopolis which is, once again, undergoing major transformation in preparation for the 2020 Summer Olympic Games. Some projects focus on aspects specific to the city, from the destruction of small residential houses to the construction of the gigantic Olympic Village and the conquest of new territories by the sea. Other works investigate distinctive Japanese culture such as home-cooked food, the appetite for designing humanoid robots, the blending of child and adult worlds in manga, pachinko gambling, the reinvention of ikebana and young girls as ‘rising stars.’ Finally, the works seek to visually represent more abstract concepts such as loneliness, emptiness and intimacy in a city that, due to its density, size and power, offers a challenging, fascinating and extremely stimulating complexity to the eyes of the thirteen photographers. Higurashi has been presented at Espace Commines in Paris in November 2021, inside the exhibition Automated Photography during Paris Photo. Head of Photography Milo Keller Invited TeacherTaisuke Koyama Assistants Florian Amoser Calum Douglas Graphic Design Thomas Le Provost Typefaces Craft by ECAL/Benoit Brun & Raphaël De la Morinerie ITC Garamond Std Head of Culture and Communications Embassy of Switzerland in Japan Jonas Pulver DGES/Summer University Maxline Stettler Photography Students Emidio Battipaglia Robin Bervini Jasmine Deporta Anja Karolina Furrer Alessia Gunawan Christian Harker Jung-Ting Hu Johanna Hullár Philipp Klak Doruk Kumkumoglu Igor Pjörrt Jelly Luise Gedvile Tamosiunaite Publisher ECAL/University of Art and Design Lausanne higurashi.zone Higurashi is available at ecal-shop.ch .

Manqin Zhang – I'm not a Loner

PHOTOGRAPHIE

Manqin Zhang – I'm not a Loner

Projet de diplôme par Manqin Zhang

I’m not a Loner est une installation basée sur des photos où Manqin agit comme une archéologue qui creuse dans la partie oubliée et insignifiante de la vie. L’œuvre se compose de trois toupies en résine, quatre blocs de béton, cinq tee-shirts, douze briquets et deux assiettes. En les traitant comme des artefacts historiques, l’œuvre entend construire un récit de l’histoire individuelle à travers des souvenirs, des relations et des objets. Alors que l’histoire individuelle décrit la peur, la colère et la culpabilité – personnelles, familiales, sociétales et historiques, Manqin souhaite accroître le rôle de l’individu dans l’histoire pour évoquer l’importance d’être soi-même et faire face à l’aliénation moderne.

Olivia Wünsche – New State of Equilibrium

PHOTOGRAPHIE

Olivia Wünsche – New State of Equilibrium

Projet de diplôme par Olivia Wünsche

Mention Très bien Prix Profot New State of Equilibrium est une interprétation visuelle de ma quête spirituelle et de mes aventures psychédéliques. La paix intérieure, le sentiment d’être profondément connecté, l’amour infini pour le monde naturel et la soif de transcendance sont les thèmes centraux que j’ai essayé de visualiser tout au long de ce projet. Le livre et l’installation questionnent et investiguent des mécanismes et des limites de notre perception cognitive et sensorielle. En soulignant la présence simultanée du visible et de l’invisible, je veux remettre en question la vision matérialiste et séculaire qui semble encore régner dans notre culture occidentale.

Sara Bastai – RAM_1.0

PHOTOGRAPHIE

Sara Bastai – RAM_1.0

Projet de diplôme par Sara Bastai

RAM 1.0 est un projet issu de la collaboration entre moi-même et l’Intelligence Artificielle. C’est un récit fictif de ma vie, basé sur mes archives visuelles, mais médiatisé par l’IA. Le projet explore l’importance de la construction d’une archive dans le domaine numérique. Focalisé sur l’interaction entre les images et le texte, je laisse l’IA analyser mes souvenirs pour ensuite les réinterpréter et créer de nouvelles images. De nouveaux souvenirs fabriqués se présentent sous la forme de livres différents et de diaporamas proposés sur une installation modulaire. Flottant entre l’humain et le non-humain, le dialogue entre moi-même et la machine prend naissance et vous permet de vous immerger dans un nouvel ensemble de données de mes souvenirs à travers le regard de la technologie.

Natalie Maximova – THERE IS NO SPOON

PHOTOGRAPHIE

Natalie Maximova – THERE IS NO SPOON

Projet de diplôme par Natalie Maximova

Mention Bien Cette œuvre est une interprétation de la possibilité que nous vivions dans une réalité générée par ordinateur, semblable à un jeu vidéo, inspirée par les idées de la théorie de la simulation. Le monde est construit comme un assemblage de structures sans âme, sans indication de temps ou de lieu. Le changement rapide des styles architecturaux tout au long de ce voyage explique l’ambiguïté de la théorie de la simulation et l’impossibilité de la prouver. Il y a des multitudes d’architectures et d’imaginations, il y a donc des multitudes de mystères. C’est un voyage à mi-chemin entre le rêve et le cauchemar. En l’absence d’une compréhension totale, que pouvons-nous faire d’autre que d’aller de l’avant ? Installation vidéo: animation CGI créée dans le moteur de jeu, son multicanal.

Exquisite Corpse expérience de RV

PHOTOGRAPHIE

Exquisite Corpse expérience de RV

Workshop avec Milo Keller

A l'occasion de la Biennale dell' immagine Chiasso, les étudiant·e·s de 2e année en Master Photographie proposent, du 17 au 19 septembre, «Exquisite Corpse» – une série de projets en Réalité Virtuelle (VR) dans le Palestra CPC. Direction artistique: Milo Keller Assistants: Florian Amoser Robin Bervini Etudiant·e·s: Emma Bedos Alexey Chernikov Mahalia “Taje” Giotto Clemens Fischer Nikolai Frerichs Hikaru Hori Augustin Lignier Sophie Schreurs Alisa Strub Yang Su

Maeva Bosko – Step into the unknown

PHOTOGRAPHIE

Maeva Bosko – Step into the unknown

Projet de diplôme par Maeva Bosko

Entering the Unknown is an immersive experience that tends to alter the consciousness during an introspective journey. Because of its wild and authentic side, the forest has always bewitched the collective mind. A nature of peace but also a kingdom of mysteries, the forest gives off an almost supernatural force. To cross the threshold of the forest, because of its deep roots, is to open the door of the unconscious and to trigger the awakening of panic fears, terrors or even phobias. According to Jung, these terrors translate the fear of seeing the contents of the unconscious revealed, the fear of meeting oneself.Starting from the conscious world you gonna dive to reach the world of the unconscious. A fall into the realms of the unknown.

Joanna Wierzbicka – Nothing is connected to everything; everything is connected to something

PHOTOGRAPHIE

Joanna Wierzbicka – Nothing is connected to everything; everything is connected to something

Projet de diplôme par Joanna Wierzbicka

What is a body, where does it start, where does it end? How do we experience having a body and being a body, especially among other bodies? How can we resituate ourselves within earth others, and rethink relations on a wider level between human and nonhuman actants to account for a more ethical living? The project aims to interrogate the notion of bodily matter, recapture our corporeality and challenge the assumption that our bodies end at the skin. Instead, they are redefined as radically open systems, human and non-human assemblages, corporeal chimeras, microbiotic multi-species in the constant process of becoming. Matter, when recognised as an active agent, helps to acknowledge infinite interactions within complex networks of agency between various porous corporealities and entities. Trans-corporeality disrupts divisions between a body and the world. Bodies leave traces everywhere, ascribing themselves into various corporeal, technological, political narratives, but also traces are ascribed onto bodies - mediating and altering their flesh. As captured by Haraway in the figuration of compost - we are always becoming with others, together creating a lively matter of compost, composing and decomposing each other. “Nothing is connected to everything, everything is connected to something” takes a form of an installation, a speculative self-portrait as compost, built out of images of my own body (made with different apparatuses including Scanning Electron Microscope, digital microscopes) mixed with still lifes of food and different materials representing the transformation and movement, as in compost. Additionally, sculptures are accompanied by the video that expands on the idea of corporeal companionship and brings in the notion of uncanny-like lump of flesh covered with skin. It is a performative act, a result of wondering how to become a microorganism, a bacteria and if I am already enough of one. All the parts of installation, exploring the line between oppositions such as human/nonhuman, internal/external, self/the other, refer to the definition of an abject and are meant to translate that moment, or a sensation - how a breakdown in meaning, something expelled from “I” eventually comes to define “I”.

Extraits de mémoires en Master Photography

PHOTOGRAPHIE

Extraits de mémoires en Master Photography

Projet de mémoire avec Anniina Koivu

AUTHOR: Sara Bastai TITLE: How to build a collective memory in the digital realm? SUBTITLE: Depicting humankind through methods of preservation It seems, sometimes, like today’s main focus of interest lies in how future societies will perceive us. The traces we might leave behind can significantly impact the history and interpretation of our current present. Can we rely on digital preservation? What should we document for the future? How can we represent and preserve society in the 21st century without being reduced to mere computational information processing? This master thesis is a speculative reflection on our current and past methods of preservation of social history. ------ AUTHOR: Maeva Bosko TITLE: Dream worlds SUBTITLE: What happens when we’re asleep? Since my early childhood, I have dreamt a lot. Sweet, pleasant or strange dreams, nightmares, sometimes even lucid dreams. Night is when I escape to these virtual worlds. But what are these worlds? Why are they so different from my ordinary waking world? I’ve even gotten to the point, on various occasions, when I preferred these dream states to my everyday reality. This is a research project into the world of dreams as an attempt to decode the unconsciousness in relation to the virtual universe and reality we experience at night. ------ AUTHOR: Natalie Maximova TITLE: Walking the landscape, in video games With a focus on landscape representation in video games called “walking simulators”, this thesis attempts to uncover questions related to a complex and ambiguous notion of landscape, from its original conception to today. During my research, I applied the interpretive approach of “reading” and decoding landscapes that have been used by geographers, as well as sociologists, artists and historians. Video game landscapes could be thought of as a system consisting of natural, man-made and cultural forces which can be identified and studied. The landscape in this case plays as a medium that combines, holds and channels these forces. If video game environments exist as part of our culture, what kind of connections do these virtual spaces form? This thesis tries to uncover processes behind the construction of the “natural” in video game environments. ------ AUTHOR: Joanna Wierzbicka TITLE: Why should our bodies end at the skin? SUBTITLE: Rethinking bodily matter beyond a humanist imagination This thesis follows the turn to matter within the fields of body studies, posthuman feminist theory, and new materialism in order to rethink the definition of what a body is and, more importantly, what a body can do. The main research objective is to find out how through questioning the definition of a body and the use of metaphorical thinking in this process, we can establish a more ethical living ground among other bodies. ------ AUTHOR: Olivia Wünsche TITLE: Myths shape reality After having lived a deeply transformative psychedelic experience, all previously held beliefs and perceptions which conditioned my relationship to the surrounding reality, suddenly broke free from the prison of mental programming and limited awareness. Different aspects of this internal change manifested through an almost visceral connection to the Earth. I started to direct my attention towards subjects revolving around environmental and humanitarian crisis, simultaneously wanting to find the cause that has led to our current state of separateness, in which we distance ourselves from others and from nature. I understood quite rapidly that socio-political problem-solving is undoubtedly urgent and indispensable, however it remains shallow and incomplete by treating symptoms without curing the cause. ------ AUTHOR: Zhang Manqin TITLE: A diamond-shaped egg This master thesis is based on different tools that can be used to explore the power of memory. Closely related to the author’s “I’m not a loner” photo installation, this research project combines fictional writing with the documentary approach of a diary.

Materialized Photography

PHOTOGRAPHIE

Materialized Photography

Projet d’atelier avec Rachel de Joode

Les étudiants de première année ont bénéficié du soutien de l'artiste Rachel de Joode, qui les a incités à adopter une approche plus plastique dans leur manière de concevoir et de présenter des images physiques.

Self Initiated Project

PHOTOGRAPHIE

Self Initiated Project

Projet d’atelier avec Bruno Ceschel, MAP

Cours de première année avec Bruno Ceschel

VR Workshop

PHOTOGRAPHIE

VR Workshop

Workshop avec Milo Keller, Robin Bervini

Atelier d'introduction à la réalité virtuelle animé par Milo Keller avec l'assistance technique de Florian Amoser et Robin Bervini. Pendant cette introduction de 5 jours, les étudiants ont appris à utiliser Unreal Engine 4 pour prototyper et tester leurs scènes en temps réel. En travaillant en binôme, chacun d'entre eux a commencé à développer un module d'une expérience VR globale qui sera présentée à la Biennale dell'immagine 2021 à Chiasso.

Iconic

PHOTOGRAPHIE

Iconic

Workshop avec Lauren Huret, MAP

In this workshop, first and second year students had group discussions around what makes an image iconic and developed group and individual projects. The workshop was tutored by Lauren Huret

Materialized Photography

PHOTOGRAPHIE

Materialized Photography

Projet d’atelier avec MAP, Alix Marie

In this course tutored by guest lecturer Alix Marie, the second year students conceptualized and executed strategies to coherently materialize their image in the space.

Automated Photography

PHOTOGRAPHIE

Automated Photography

Projet d’atelier avec Marco De Mutiis

2nd year Automated Photography course tutored by Marco De Mutiis.

Self Initiated Project / Automated Photography

PHOTOGRAPHIE

Self Initiated Project / Automated Photography

Projet d’atelier avec Milo Keller

First-year students worked on self-initiated projects tutored by Milo Keller. Students had the option to propose projects that would explore technologies and themes related to the current master's research project Automated Photography.

Applied Photography

PHOTOGRAPHIE

Applied Photography

Projet d’atelier avec MAP, Charles Negre

The first year students have been tasked with creating a story for Klima magazine. The course was tutored by Charles Negres.

Book making workshop

PHOTOGRAPHIE

Book making workshop

Workshop avec Nicolas Polli

The workshop is a complement to the Photobook semester project during which the first year students, tutored by graphic designer Nicolas Polli, learned to think of the photobook as an object. Each student developed their sequence and made creative choices that led to the production of a dummy.

Jelena Luise – tip-toeing on blades of glory

PHOTOGRAPHIE

Jelena Luise – tip-toeing on blades of glory

Projet de diplôme par Jelena Luise

Après une crise commune, il est inévitable que le temps soit perçu sous la notion de l’avant et de l’après. Voir les choses réduites en cendre peut être dérangeant au début, mais de profondes transformations sont à l’œuvre. Ceci donne l’occasion de construire quelque chose de nouveau - mais quoi ? En s’appuyant sur un moment d’apogée écrasant, la portée de notre imagination est mise à l’épreuve. L’ancien monde se meurt et le nouveau monde lutte pour naître. C’est le temps des monstres.

Philipp Klak – wasserturm()

PHOTOGRAPHIE

Philipp Klak – wasserturm()

Projet de diplôme par Philipp Klak

Mention Bien L’aléatoire est une qualité essentielle dans la pratique artistique. Ce projet traite de la question de savoir dans quelle mesure les machines peuvent améliorer et surmonter l’aspect humain en programmant une image et en générant de manière aléatoire des variations illimitées d’une même scène et d’un même type d’objet. Pendant mon séjour à l’ECAL, j’ai développé un intérêt pour l’étude des processus et structures cachées. En référence à l’histoire de la photographie et aux typologies des Becher, je génère des images aléatoirement à l’aide d’un système entièrement automatisé.

Robin Bervini – Until I Stop Trying to Get Out of My Skin

PHOTOGRAPHIE

Robin Bervini – Until I Stop Trying to Get Out of My Skin

Projet de diplôme par Robin Bervini

Prix Elinchrom « Until I Stop Trying to Get Out of My Skin » est une installation spatiale et de réalité virtuelle illustrant la lutte personnelle de l’artiste pour trouver son identité biraciale dans le sud de la Suisse. Entouré de famille et d’amis blancs et ne connaissant que la culture locale, l’artiste s’est identifié comme blanc, mais la remise en cause continue de ses origines et les préjugés vécus lui ont fait douter de son appartenance. L’installation plonge le spectateur dans la peau de l’artiste : en incarnant ses avatars, le spectateur rencontrera les alter egos de l’artiste qui incarnent son moi idéal à différentes étapes.

Emidio Battipaglia – Build38, Patch Release 13

PHOTOGRAPHIE

Emidio Battipaglia – Build38, Patch Release 13

Projet de diplôme avec Simone Niquille, François Zajega

Le travail questionne le déterminisme génétique, la représentation, les réseaux d’infrastructure et la vie privée en usant de techniques digitales pour penser la technologie. Les techniques actuelles veulent achever une pleine quantification de la réalité en réduisant le sujet en données pures, en une collection d’objet marchandé. L’installation utilise un rayon d’outils technologiques (réalité virtuelle, analyse d’ADN, intelligence artificielle, photogrammétrie) et aspire à présenter les résultats de mes recherches théoriques à travers un parcours personnel.

Metaphysical Content

PHOTOGRAPHIE

Metaphysical Content

Workshop avec Area Of Work

A one week transversal CGI workshop tutored by Area of Work to the first year Master Photography students in November 2020. Tutors: Area of Work Students: Emma Bedos, Alexey Chernikov, Mattia Dagani Rio, Thomas Dreux (HEAD Geneva), Clemens Fischer, Nikolai Frerichs, Mahalia Giotto, Hikaru Hori, Joanne Joho (HEAD Geneva), Augustin Lignier, Yshao Lin, Sophie Schreurs, Alisa Strub and Renée Verhoeven. Assistants: Florian Amoser, Robin Bervini, Thomas Le Provost. Digital architecture: Florian Amoser Virtual walkthrough: Robin Bervini Soundtrack:  Hatari  - MSH03X

Still Life Photography

PHOTOGRAPHIE

Still Life Photography

Workshop avec MAP, Charles Negre

During this practical workshop tutored by Charles Negres, the students have been introduced to studio lighting for still life photography and realized images on topics connected to climate.

citizenM commission

PHOTOGRAPHIE

citizenM commission

Collaboration avec MAP, Charles Negre

For the applied photography course, first year students were challenged with a commission for citizenM hotels. The students created several images following the client's guidelines. A selection of pictures was then printed as postcards and on plexiglas support to decorate the hotel's rooms. Students: Sara Bastai, Maeva Bosko, Sally Jo, Natalie Maximova, Joanna Wierzbicka, Olivia Wünsche, Manqin Zhang.

Doruk Kumkumoglu – Gates

PHOTOGRAPHIE

Doruk Kumkumoglu – Gates

Projet de diplôme avec Simone Niquille, François Zajega

Creuser un trou et excaver la terre peut être considéré comme l’activité humaine la plus primitive et la plus élémentaire. Cependant, c’est aussi une activité à laquelle toute activité humaine peut être réduite. Ce projet étudie principalement notre relation à la terre en décrivant une étrange réalité dans laquelle un plan de sol bidimensionnel s’ouvre pour révéler des tunnels de différentes formes. L’œuvre est destinée à créer un voyage religieux, permettant au spectateur de contempler la vie, la réalité cyclique et le mouvement perpétuel, à travers des tunnels et des chemins sans fin.

Jung-Ting Hu – Shuǐhuò

PHOTOGRAPHIE

Jung-Ting Hu – Shuǐhuò

Projet de diplôme avec Charles Negre

« Shuǐhuò » est un terme mandarin qui désigne le commerce d’une marchandise par des canaux de distribution qui ne sont pas autorisés par le fabricant d’origine ou le propriétaire de la marque. 水 (« Shuǐ ») en mandarin signifie « eau » et 貨 (« huò ») signifie « marchandises ». Cependant, comme la marchandise n’est pas autorisée, elle est normalement de mauvaise qualité. C’est pourquoi, lorsque nous voyons des produits de mauvaise qualité, nous utilisons le mot « Shuǐ » pour les décrire.

Johanna Hullar – If I Could Only Be Sure

PHOTOGRAPHIE

Johanna Hullar – If I Could Only Be Sure

Projet de diplôme avec Charles Negre

Inspiré par la capacité humaine de transformation émotionnelle et l’examen du genre de la nature morte, le projet fusionne une série de vidéos de natures mortes d’objets quotidiens caractérisés, créant un collage de différents moments et processus récurrents dans le temps. L’accent est mis sur l’exploration du concept d’entropie, rendant le temps tangible et capturant la transformation d’un moment en sa représentation matérielle. Le projet est présenté sur un écran de projection semi-circulaire de 12x2m, entourant ainsi le spectateur avec l’imagerie et permettant une expérience plus viscérale.

Alessia Gunawan – Counter Faith

PHOTOGRAPHIE

Alessia Gunawan – Counter Faith

Projet de diplôme avec Simone Niquille, François Zajega

« Counter Faith » explore une narration personnelle dans le but de comprendre le moteur derrière la construction de communautés fermées en Indonésie, alors que les imaginaires violents de 1998 restent non résolus dans le système de croyances endommagé de la nation. Single-channel video, 10'34"

Gedvile Tamosiunaite – We are not so far away, it’s just water

PHOTOGRAPHIE

Gedvile Tamosiunaite – We are not so far away, it’s just water

Projet de diplôme avec Bruno Ceschel

The two-channel video installation aims to transfer contemporary human emotions into visual digital culture and non-verbal codes. Our desire to connect with other species (AI, nature) is explored through the premise that it is rooted in deep existential fear. This emotional experience requires dominance, seen here as a form of captivity: by investigating artificial environments we create for this purpose, I question whether we can still see ourselves as a part of nature. Lastly, a tactile experience is sought by visually conveying limiting and unpleasant sensations.

Igor Pjörrt – Apartamento

PHOTOGRAPHIE

Igor Pjörrt – Apartamento

Projet de diplôme avec Bruno Ceschel

En grandissant entre appartements du même complexe, un sentiment familier restait dans les maisons vides encourageant la transformation. Ceci est l’expérience d’habiter un corps, fluctuant d’un état à un autre. Ici, cette oscillation a lieu dans les constellations potentielles autour de la binarité de genre. La dichotomie masculin / féminin est remplacée par une dichotomie entre le genre et sa négation. Ce renoncement, cependant, est un changement perpétuel, un rassemblement de questions plutôt que de réponses, un ensemble de contemplations quotidiennes face à des constructions psychiques.

Chris Harker – Entangled Life

PHOTOGRAPHIE

Chris Harker – Entangled Life

Projet de diplôme avec Bruno Ceschel

Tout au long du développement de la civilisation humaine, le contrôle de l’environnement naturel au profit du progrès a été considéré comme essentiel, ce qui a engendré une séparation entre la sphère culturelle et naturelle. Dans une tentative de mettre à jour une vision de la biosphère comme étant un lieu de constante contamination mutuelle, « Entangled Life » met l’accent sur la notion de réseaux fongiques comme inspiration à la décentralisation de l’organisation de l’humanité, transcendant ainsi les notions anthropocentriques de la perception du monde.

Anja Karolina Furrer – Overturn/Überturm

PHOTOGRAPHIE

Anja Karolina Furrer – Overturn/Überturm

Projet de diplôme avec Bruno Ceschel

Notre système est une construction fragile. Ce projet examine le regard porté sur le monde extérieur, montre des traces d’architecture délabrée, révèle des constructions fines et fragiles et donc notre désir d’un espace intime, d’une place dans la société. Métaphoriquement, les natures mortes montrent la manipulation individuelle des artefacts. En même temps, elles reflètent le support lui-même et démontrent leur confrontation physique directe avec le matériau de façon spontanée et ludique. L’œuvre est présentée dans une installation spatiale, afin de créer une situation photographique et d’établir un lien entre l’image et le matériau.

Filtrer