Feed

Type

Formation

Tags

Années

2006 2022
Jury de diplôme 2022

DESIGN FOR LUXURY & CRAFTSMANSHIP

Jury de diplôme 2022

Autre

Jury : Céline Vogt, Head of Education, Michelangelo Foundation, Geneva Chiara Anelli, Communication Director, Hermès Switzerland, Geneva Philippe Malouin, Designer, London Prix De Bethune : Camille Dutoit

Jury Réseau Cinéma CH

CINEMA

Jury Réseau Cinéma CH

Autre

Participation des étudiant.e.s Master Cinéma Léa Célestine Bernasconi et Leopold Helbich Frey au Jury du Réseau Cinéma CH lors de la 35ème édition du Festival international de film de Fribourg (FIFF)

Installation photographique

PHOTOGRAPHIE

Installation photographique

Autre avec 3CVPH, Marco Poloni

The Future, Inverted, or: Avoiding Stupidity Produire un dispositif d’images visuel et sonore – images en mouvement et images fixes, objets, sons et textes – qui articule un futur et votre modèle pour le penser. Ce futur peut être possible, probable ou préféré, d’ordre personnel ou social.

Révélation photographique

PHOTOGRAPHIE

Révélation photographique

Autre avec 3CVPH, Laurence Bonvin

Balbutiements Il s’agit de reprendre une idée, un projet en cours ou un projet déjà réalisé mais de manière pas satisfaisante, et de le pousser plus loin, à la fois d’un point de vue conceptuel et/ou esthétique, ainsi que du point de vue de la production. Faire l’expérience de ce qu’il est possible d’améliorer dans un projet par rapport à une première réalisation. Revisiter un classique. Il s’agit aussi de tester des idées, de prendre des risques, de pousser plus loin une démarche, d’expérimenter.

Création photographique

PHOTOGRAPHIE

Création photographique

Autre avec 3CVPH, Natacha Lesueur

Les étudiant.e.s développent un projet sur tout le semestre, sur un sujet librement choisi, en le soumettant régulièrement au regard critique et au conseil de la professeure. Argumentation et analyse sont stimulées.  Il s’agit de s’interroger sur les enjeux de la photographie d’auteur.ice et de développer une expression personnelle, qui puisse potentiellement amorcer le travail de diplôme des étudiant.e.s. Une attention particulière es apportée à l’argumentation du travail, aux différents stades de son élaboration.

Editions photographiques

PHOTOGRAPHIE

Editions photographiques

Autre avec 3CVPH, RVB Books/Matthieu Charon & Rémi Faucheux

Partant du préalable que le livre constitue tout à la fois une pratique alternative à l’exposition qu’une pratique d’exposition alternative - pratiques d’exposition alternatives dans la mesure où le livre et l’imprimé sont potentiellement des modes de visibilité de l’art ; pratiques alternatives à l’exposition parce que ce moyen de visibilité est très différent de ce que l’on nomme usuellement une exposition - nous considérons le livre comme étant le média parfaitement adapté aux photographes prochainement diplômés.

Pratique photographique

PHOTOGRAPHIE

Pratique photographique

Autre avec 1CVPH, Milo Keller

Le cours souhaite développer une connaissance et sensibilité particulière pour toutes les typologies de lumière. Il invite les étudiants à la création libre, à l’autonomie d’élaboration et de réalisation d’un projet personnel.

Photographie et Art plastiques

PHOTOGRAPHIE

Photographie et Art plastiques

Autre avec 1CVPH, Natacha Lesueur

À partir de projets développés autour d’un thème commun, les étudiant·e·s  développent un travail personnel et approfondi sur l’entier du semestre. Il ne s’agit pas d’une réponse à un exercice. Le projet mené doit se développer, se préciser, se modifier s’il le faut mais s’enrichir tout au long du semestre, au fur et à mesure des recherches, réflexions, expériences menées par les étudiant·e· s et des consultations avec la professeure. Au cours ces consultations régulières, les étudiant-e-s abordent les divers aspects lies à la conception, la production et la réalisation d’un travail photographique...

Lancement du livre Higurashi

PHOTOGRAPHIE

Lancement du livre Higurashi

Autre avec Milo Keller, MAP

In Summer 2019, thirteen students from the ECAL Master’s in Photography programme supervised by Milo Keller travelled to Japan to work on thirteen individual projects in collaboration with Japanese photographer Taisuke Koyama within the framework of the Tokyo Photographic Research project. The students’ artworks range from still and moving images to computer-generated photographic visuals and explore multiple facets of the Japanese megalopolis which is, once again, undergoing major transformation in preparation for the 2020 Summer Olympic Games. Some projects focus on aspects specific to the city, from the destruction of small residential houses to the construction of the gigantic Olympic Village and the conquest of new territories by the sea. Other works investigate distinctive Japanese culture such as home-cooked food, the appetite for designing humanoid robots, the blending of child and adult worlds in manga, pachinko gambling, the reinvention of ikebana and young girls as ‘rising stars.’ Finally, the works seek to visually represent more abstract concepts such as loneliness, emptiness and intimacy in a city that, due to its density, size and power, offers a challenging, fascinating and extremely stimulating complexity to the eyes of the thirteen photographers. Higurashi has been presented at Espace Commines in Paris in November 2021, inside the exhibition Automated Photography during Paris Photo. Head of Photography Milo Keller Invited TeacherTaisuke Koyama Assistants Florian Amoser Calum Douglas Graphic Design Thomas Le Provost Typefaces Craft by ECAL/Benoit Brun & Raphaël De la Morinerie ITC Garamond Std Head of Culture and Communications Embassy of Switzerland in Japan Jonas Pulver DGES/Summer University Maxline Stettler Photography Students Emidio Battipaglia Robin Bervini Jasmine Deporta Anja Karolina Furrer Alessia Gunawan Christian Harker Jung-Ting Hu Johanna Hullár Philipp Klak Doruk Kumkumoglu Igor Pjörrt Jelly Luise Gedvile Tamosiunaite Publisher ECAL/University of Art and Design Lausanne higurashi.zone Higurashi is available at ecal-shop.ch .

Jury de diplôme 2021

DESIGN FOR LUXURY & CRAFTSMANSHIP

Jury de diplôme 2021

Autre

Jury : Nieves Contreras, Creative Director, Lladro, Valencia Alberto Cavalli, Director, Michelangelo Foundation, Geneva Guillaume Delvigne, Designer, Paris Prix De Bethune : Sarah Yao

Grand Palais Éphémère - Palais Augmenté

MEDIA & INTERACTION DESIGN

Grand Palais Éphémère - Palais Augmenté

Autre avec Robin Bervini, Milo Keller, Kylan Luginbühl, Pauline Saglio

Co-produit par Fisheye et la Réunion des Musées Nationaux - Grand Palais, le festival Palais Augmenté se déroule à l’intérieur du Grand Palais Éphémère. Exceptionnellement, en partenariat avec l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne, des oeuvres de réalité augmentée sont accessibles depuis ce point, sur la façade du Grand Palais Éphémère les 19 et 20 juin 2021. À l’invitation du festival Palais Augmenté, des étudiantes et étudiants du Bachelor Media & Interaction Design et du Master Photographie de l’ECAL proposent une série de projets en réalité augmentée pour le nouveau Grand Palais Éphémère. En enrichissant en temps réel la perception du lieu grâce à la superposition d’univers visuels aux références éclectiques, le Grand Palais Éphémère est remis en scène dans des mondes imaginaires futuristes, surréalistes et surtout ludiques. Il devient un sujet photographique aux expressions multiples et vous invite à s’engager via Instagram dans une expérience qui questionne le rapport à l’image réelle et virtuelle. 19 et 20 juin 2021 Grand Palais Éphémère  Avenue Pierre Loti, 75007 Paris, France www.grandpalais.fr/fr/le-grand-palais-ephemere https://palaisaugmente.fr/ www.fabbula.com

Ciné-photographie

PHOTOGRAPHIE

Ciné-photographie

Autre avec Marco Poloni

Projets réalisés par la classe des deuxièmes années du Bachelor Photographie, dans le cadre du cours Ciné-photographie dirigé par Marco Poloni durant le premier et le deuxième semestre 2020-2021.

Pratiques et technologies photographiques

PHOTOGRAPHIE

Pratiques et technologies photographiques

Autre avec Jonas Marguet

Jury final Master Cinéma 2020

CINEMA

Jury final Master Cinéma 2020

Autre

Le Jury de diplôme du Master Cinema 2018-20

Jury de diplôme 2020

DESIGN FOR LUXURY & CRAFTSMANSHIP

Jury de diplôme 2020

Autre

Jury : Franziska Kessler, Founder of Frankiska Kessler Gallery, Zurich Marco Sammicheli, Design Curator, Triennale, Milan Alfredo Haeberli, Designer, Zürich Prix De Bethune : Charlotte Therre

«Heidi en Chine», une affaire de famille

CINEMA

«Heidi en Chine», une affaire de famille

Autre

Diplômé de l'ECAL en 2002 Après deux documentaires remarqués ( Le Mariage en Afrique  et  Des Bleus dans la police ), il décidait en 2009 de filmer l’installation en Chine d’une famille fribourgeoise, restant sagement derrière sa caméra, en observateur, comme pour éviter de devoir affronter lui-même cette immersion dans un pays dont il est, qu’il le veuille ou non, issu. C’est alors, pour la première fois, qu’il a ressenti le besoin de partir à la découverte de ses racines. Car ne dit-on pas qu’il est impossible de savoir où l’on va si on ne sait pas d’où l’on vient?

Ciné-photographie

PHOTOGRAPHIE

Ciné-photographie

Autre avec Marco Poloni

Tournage de la web-série "Bâtards"

CINEMA

Tournage de la web-série "Bâtards"

Autre

Sur le tournage de la web-série "Bâtards" réalisée par Malou Briand et Raphaël Meyer, étudiants en Master Cinéma- orientation scénario. Projet vainqueur de la 3e édition du Fantastic Web Contest au NIFFF 2019. Produite par Box Productions et la RTS.

Révélation photographique

PHOTOGRAPHIE

Révélation photographique

Autre avec Clément Lambelet

Création photographique

PHOTOGRAPHIE

Création photographique

Autre avec Natacha Lesueur

Ciné-photographie

PHOTOGRAPHIE

Ciné-photographie

Autre avec Marco Poloni

Tokyo summer university

PHOTOGRAPHIE

Tokyo summer university

Autre avec Milo Keller, MAP

In Summer 2019, thirteen students of ECAL Master in Photography  supervised by Milo Keller, traveled to Japan to develop thirteen personal projects in collaboration with Taisuke Koyama and TOKYO PHOTOGRAPHIC RESEARCH. From still and moving images to computer-generated photographic visuals, students’ artworks explore a wide variety of aspects of the Japanese megalopolis which is, once again, undergoing major transformations in preparation for the 2020 Summer Olympic Games. Some projects focus on concrete aspects of the city, from the destruction of small residential houses to the construction of the gigantic Olympic village and the conquest of new territories by the sea. Other works investigate particularities of Japanese culture such as food in a family setting, the desire to generate humanoid robots, the confusion of child and adult worlds in manga, Pichinko Gambling , the reinvention of Ikebana and the rising stars among young girls. Finally, works seek to visualise more abstract concepts such as loneline

Master Cinéma - orientation Production

CINEMA

Master Cinéma - orientation Production

Autre

Ketsia Stocker, étudiante en Master Cinéma - orientation Production, sur le tournage de la série "Bulle" de Anne Deluz, 2019 (prod. Intermezzo Films/RTS)

Livre ECAL Cinéma 2019

CINEMA

Livre ECAL Cinéma 2019

Autre

ECAL Research Day 2019: Technology and Research in Art and Design

ECAL Research Day 2019: Technology and Research in Art and Design

Autre

Technologie et recherche en art et design Vendredi 8 novembre 2019, 10h30–19h30 Auditorium IKEA, ECAL, Renens www.researchday.ch Résumé Le symposium explorait les liens entre technologie et recherche à travers des conversations entre artistes, designers et chercheurs actifs dans ces domaines, et les membres du corps professoral de l’ECAL.  Conférences, conversations, expositions et concerts ont marqué les intersections de la recherche et de l’innovation technologique. Programme Mot de bienvenue , Alexis Georgacopoulos, directeur, ECAL Introduction , Davide Fornari, responsable Ra&D et professeur, ECAL Modération par Arijana Walcott, consultante en technologies émergentes, cofondatrice et COO, DART LABS, Zurich La matérialisation des données Natalie D. Kane, commissaire en design numérique, Victoria and Albert Museum, Londres en conversation avec Patrick Keller, professeur, ECAL Keynote: Comment est-ce que les polices de caractère influencent la manière de donner forme à la communication écrite ? Bianca Berning, ingénieure en police de caractère, Dalton Maag, Londres présenté par Kai Bernau, professeur, ECAL, et cofondateur, Atelier Carvalho Bernau, La Haye Les résidences d’artistes, facteur d’innovation Hugues Vinet, directeur de l’innovation et de la recherche, IRCAM-Centre Pompidou, Paris en conversation avec Nicolas Henchoz, directeur, EPFL+ECAL Lab L’esthétique de la durabilité Christian Kaegi, fondateur, Qwstion, Zurich, et Fabrice Aeberhard, fondateur, Viu, Zurich en conversation avec Thilo Alex Brunner, professeur, ECAL, et directeur artistique, ON Running, Zurich Keynote: L’humanisation des machines: l’impact de l’intelligence artificielle sur l’art et le design Christian Mio Loclair, directeur artistique et fondateur, Waltz Binaire, Berlin présenté par Pauline Saglio, responsable du BA Media & Interaction Design et professeure, ECAL Keynote: Concevoir la citoyenneté en temps instables Ala Tannir, co-commissaire de la 22e Triennale de Milan Broken Nature et architecte indépendente, New York présentée par Davide Fornari, responsable Ra&D et professeur, ECAL Performance sonore, commissariat de Thibault Walter, professeur, ECAL The Invisible Other. Chapter 1. Vibrancy. When the Divinity Manifests. For visual obstructions, time-based media, light and signal refractions par Mario de Vega, artiste sonore, Mexico City/Berlin en partenariat avec La Becque | Résidence d’artistes, La Tour-de-Peilz Pendant la journée, des expositions étaient présentées dans le Hall Kudelski, la galerie l’elac et l’EPFL+ECAL Lab : • 100 beste Plakate 18 • ECAL Diplômes 2019 • Smartphone Peripheral Companions par Alain Bellet • Soft Machines par Camille Blin, Christophe Guberan et Skylar Tibbits, en collaboration avec le département d’architecture du MIT et son programme Design Minor/Design Major. À l’occasion du symposium, ECAL a lancé le livre Technology and Research in Art and Design par Davide Fornari, publié par ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne. Technologie et recherche en art et design En collaboration avec EPFL+ECAL Lab Avec le soutien de la HES-SO Partenaire média : Creative Applications Network

Internationale Kuzfilmtage Winterthur 2019

CINEMA

Internationale Kuzfilmtage Winterthur 2019

Autre

Sélection de Arena de Khadyja Mahfou Aidara, Mamadou Sané, Alarba Bousso, Malou Briand , Raphaël Meyer, Oumy Sarr Ndoye (Senegal, Suisse), 2019 au School Day à Winterthur. Réalisé lors du Grand Voyage du Master Cinéma à Dakar, Sénégal en collaboration avec Alain Gomis

Usefulless

ARTS VISUELS

Usefulless

Autre avec Ricca

Dans son essai  Théorie de la métamorphose , le philosophe Emanuele Coccia loue « la puissance des chenilles » leur permettant de passer d’une existence à l’autre sans devoir mourir ni renaître, faisant par là basculer le monde sans le toucher. Cet état amphibie s’incarne dans la figure du cocon, étape à la fois intermédiaire et entière, qui totalise plus que la somme de deux moitiés. Le cocon est un territoire borné mais sans limites, ni complètement la vie, ni totalement la mort ; c’est une forme plurielle et poreuse rendant compte simultanément de plusieurs réalités parfois contradictoires. Les œuvres présentées ici font écho au principe de transition qui gouverne cette exposition. Dans le rapport qu’elles entretiennent à l’espace ou leurs interrogations sur la fonction de l’objet d’art, à travers la mise en scène de l’intime, ces œuvres identifient une limite et, mécaniquement, en interrogent déjà l’au-delà. Le dictionnaire anglais des néologismes  Urban Dictionnary  définit l’adjectif comme une qualité propre aux objets précieux et utiles qu’on ne parvient jamais à trouver au moment où on les cherche. Ouvrant une voie médiane à la définition binaire  useful/useless  (utile/inutile), le terme  usefulless  définit ainsi un état transitionnel du rapport d’utilité. La prééminence du contexte dévoile alors toute l’ambivalence dont l’objet est porteur puisqu’il n’est utile qu’en regard d’un besoin, au temps voulu, pour quelque chose ou à quelqu’un. Usefulless fait dialoguer les travaux des étudiants du Master Arts Visuels de l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne et des œuvres d’artistes poursuivant dans leurs pratiques respectives des réflexions similaires.

Jury de diplôme 2019

DESIGN FOR LUXURY & CRAFTSMANSHIP

Jury de diplôme 2019

Autre

Jury : Sabine Marcelis, Designer, Rotterdam Tylor Brûlé, Editor in Chief and Founder of Monocle magazine, Zurich David Sadigh, Founder of Digital Luxury Group, Geneva Prix De Bethune : Clara Martin

China Hardware Innovation Camp

DESIGN INDUSTRIEL

China Hardware Innovation Camp

Autre avec Alain Bellet, Stéphane Halmaï-Voisard

CHIC (China Hardware Innovation Camp) est un programme dirigé par l'EPFL, en collaboration avec HEC - Lausanne et l'ECAL. En équipes interdisciplinaires, les étudiants des différentes institutions ont 9 mois pour créer un prototype d'objet connecté. La phase finale du programme emmène les étudiants à Shenzhen puis à Hong Kong afin de se confronter aux enjeux d'industrialisation, de financement et aux réalités du marché chinois.

NIFFF - Neuchâtel International Fantastic Film Festival

CINEMA

NIFFF - Neuchâtel International Fantastic Film Festival

Autre

Malou Briand et Raphaël Meyer, étudiants en Master Cinéma - orientation scénario, remportent la 3e édition du Fantastic Web Contest avec leur projet de web-série "Bâtards", produite par Box Productions.

Interview de Lionel Baier

CINEMA

Interview de Lionel Baier

Autre

Mise au point du 19.05.2019, 20h18

Symposium KILL Yr IDOLS

ARTS VISUELS

Symposium KILL Yr IDOLS

Autre

KILL Yr IDOLS La Jeunesse a été la grande invention du XXème siècle. Elle l’a inspiré en tout, est devenue son horizon, son moteur. Nous avançons suivant ses goûts. Elle qui, pourtant, jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, était à peine considérée, comme un état transitoire, un âge bête.  Mais soudain, sous la poussée de la pop culture, l’économie de marché a commencé à faire aux jeunes les yeux doux. Celle qui était regardée comme l’expression embarrassante d’une crise de croissance, a finit par dominer le monde. Le XXIème siècle a vingt ans, dix-neuf vingt ans, et la jeunesse reste une énigme. On aimerait la penser, en faire l’histoire, mais on sait aussi que la jeunesse ne s’arrête jamais pour se retourner. Elle vit pour produire des moments, des idées (aussitôt soumises au vieillissement) des gestes neufs… ou qu’elle croit neuf ? heureux sont les amnésiques. Il faudrait voir comment se dessine depuis un siècle une histoire de Jeunesse, en ligne droite ou plutôt par couches, par strates, sédimentations. Moins d’un siècle aura produit un mille-feuille d’attitudes, celles que dessinent chaque génération, comment elles s’approprient le territoire culturel, les modes, les langages, les postures, tous ces signes que visent à détruire la génération suivante (pour se donner du possible). Au coeur de tout cela, pourtant, des invariants : les mêmes doutes, la même rage, la même opposition, le même mal-être, la même fausse-arrogance, les mêmes découvertes, le même or. Politisée, ou concernée quoi qu’il en soit, la jeunesse 2.0 est traversée par une opposition encore à analyser entre la rapidité des échanges qu’elle développe sans cesse davantage et son désir de freiner à différents endroits les dégâts devenus irréparables du capitalisme tardif : désagrégation de la planète et du climat. Prendre le réalisme capitaliste de vitesse, est peut-être la nouvel horizon d’une jeunesse qui s’est elle-même érigée sur sa capacité de vitesse. Dans cette configuration, quelles nouvelles postures, quelles nouvelles idées, quels dépassements, quelles transformations peut - encore et toujours - inventer la jeunesse? Comment surgit là le neuf, si nous ne sommes jamais qu’au centre d’un épuisant recommencement? Nous n’aurons pas assez d’une journée et de deux conversations avec les artistes Tobias Madison et Eduardo Williams pour les recenser, en entrevoir les puissances. Philippe Azoury

Concerts ECAL: Arto Lindsay

ARTS VISUELS

Concerts ECAL: Arto Lindsay

Autre avec Arto Lindsay

Concerts ECAL ( mars 2019 ) Arto Lindsay Musicien ( chant & guitare ) et artiste, Rio www.artolindsay.com Jeudi 21 mars à 19h30 Studio Cinéma, ECAL Entrée libre Né en 1953, Arto Lindsay se situe à l’intersection de la musique et de l’art depuis plus de quatre décennies. En tant que membre de DNA, il a contribué à la fondation de la No Wave fin des années 70 à New York. Il a ensuite développé une musique pop extrêmement subversive, un mélange de styles américain et brésilien, notamment avec Ambitious Lovers. Au cours de sa carrière, Lindsay a également collaboré avec des artistes visuels et musicaux, dont Vito Acconci, Laurie Anderson, Animal Collective, Matthew Barney, Dominique Gonzalez-Foerster, Rirkrit Tiravanija et Caetano Veloso. Il sera à l’ECAL pour un concert exceptionnel donnant la part belle au Brésil et aux guitares électriques.

3D Graphics Showreel

MEDIA & INTERACTION DESIGN

3D Graphics Showreel

Autre avec Sami Benhadj, Patrick Keller, Benjamin Muzzin

Contenu produit dans le cadre de cours de video et de design 3D menés par Sami Benhadj, Patrick Keller & Benjamin Muzzin entre 2015 et 2018. Projets par ECAL/Evan Kelly, Ivan Chestopaloff, Léonard Guyot, Aurélien Pellegrini, Basil Dénéréaz, Malik Sobgoui, Paul Fritz, Rayane Jemaa, Giulio Barresi, Alice Nimier, Sébastien Galera-Larios, Pierre Allain-Longval et Valerio Meschi

Evaluations

PHOTOGRAPHIE

Evaluations

Autre avec MAP

Results of the evaluations of the first semester for the first and second year MA students. During this semester the students had the chance to work with Milo Keller, Alix Marie, Bruno Ceschel, Charles Negre, Lars Willumeit and Kim Knoppers among other teachers and lecturer for workshops and portfolio reviews.

Collaboration with Gourmand Magazine

PHOTOGRAPHIE

Collaboration with Gourmand Magazine

Autre avec MAP, Charles Negre

‘There are many known connections between food and medicine but there is one quirky link which has not yet been explored: the culinary art of medical training. Despite all the fancy technologies available to educate doctors today teachers still turn to the kitchen fridge or pantry to train students in the skills of their profession. Grapes are perfect for practicing fragile skin suturing. Neurosurgeons learn how to measure the pres-sure of a robotic drill on eggshells.‘  We collaborated with The Gourmand, London based magazine initiated by art director David Lane.

Livre ECAL 2018

CINEMA

Livre ECAL 2018

Autre

Animation musicale

ARTS VISUELS

Animation musicale

Autre par Sunna Margrét Þórisdóttir, Christian Schulz

Summer University Tehran

ARTS VISUELS

Summer University Tehran

Autre avec Luc Andrié, Stéphane Kropf

Some thoughts and starting points for an art event about Ta’ârof to be held at Bon Gah Thinking the interrelations within the art world, taking as a starting point an Iranian artist run space inviting a visiting Swiss art school wishing to understand (or underscore…) if and how Ta’ârof may be of any help to try to build a temporary community, and make art. Drawing on some recent UN General Assembly speeches, that Trick or Treat is the ultimate geopolitical strategy tool, where USA is working towards a « more just and peaceful future ». Assuming that Switzerland is a neutral country and thereafter represents consular and diplomatic interests of USA in Iran. Taking in consideration that the art community doesn’t differ from society in general: it is just a reductio ad absurdum. Artists tend to recognize each other globally, assuming some kind of moral superiority towards the rest of society, or at least pretending to understand the complex tissues of relationships and power relations that makes (and destroys) a community. But fundamentally there is almost no solidarity within the artists. Ta’ârof continually questions hierarchy, be it the artist towards other artists, the artist towards the spectator and so on. Ta’ârof plays the game of an ideal society, like art, where the artist is benevolent and humble towards the spectator. Ta’ârof shows that every word always tends to have a hidden desire.

Jury de diplôme 2018

DESIGN FOR LUXURY & CRAFTSMANSHIP

Jury de diplôme 2018

Autre

Jury : Bethan Laura Wood, Designer, London Fabien Vallerian, International Director of Arts & Culture, Ruinart, Paris Kieron Marchese Executive editorial director, Designboom, Milan

Exposition 'Ending Explained'

ARTS VISUELS

Exposition 'Ending Explained'

Autre avec MAAV

Symposium 'Eco-monde: horizons nouveaux'

ARTS VISUELS

Symposium 'Eco-monde: horizons nouveaux'

Autre

Peut-on passer d’un monde à l’autre, d’une période de l’histoire humaine à une autre, et continuer à créer des formes, produire du sens, vendre de l’art, comme si de rien n’était? Glisser dans une nouvelle ère sans en tenir compte? Entre compte à rebours de la catastrophe écologique et nouvelle conscience environnementale, on est en train de changer de paradigme, et d’entrer, sans toujours le savoir, souvent à reculons, dans un univers inconnu, où les questions politiques, sociales, scientifiques, artistiques ne se posent plus dans les mêmes termes. Là où était l’homme (« ecce homo ») s’impose aujourd’hui l’interdépendance des formes de vie (« aimer l’écho? »). Là où se déchaînait Prométhée, avec son mythe du progrès et son dogme du développement, surgit un souci neuf, encore mal compris, celui de durer, de laisser vivre, de s’abstenir. Là où règne la substance, celle des produits, des ressources, des certitudes, s’insinue désormais une question inédite: l’atmosphère, affaire d’ambiance et de résonance, d’esprits aériens et d’envoûtement des choses. Et là où triompha longtemps l’anthropocentrisme, comme posture impériale, le sol se fissure sous les pieds de l’Homme, qui en perd sa majuscule, son arrogance, sa solitude aussi. De ce tournant écologique obligé de la modernité tardive, l’art et la culture ne peuvent pas ne pas tenir compte. Il leur faut trouver une tonalité nouvelle, au diapason des périls, des urgences,mais aussi de l’humilité et de l’ampleur de vue requises par ces temps nouveaux. Il leur faut explorer des thématiques nouvelles, que le capitalisme frénétique et les drames de l’histoire avaient reléguées au second plan. Il leur faut, surtout, penser ensemble des choses qu’on sépare depuis des siècles: les objets et les vies, l’air et le sens, le micro et le macro, le temps et l’espace. C’est de ces vastes problèmes que traitera le symposium. C’est dans cet esprit qu’il bousculera nos habitudes. C’est avec autant de joie que d’exigence questionnante, de liberté que d’ouverture dialogante, qu’il abordera de front la révolution en cours, et ses enjeux cruciaux pour le monde de l’art – et pour le simple fait de créer. On y parlera d’anthropocène, de finance verte, de pourriture vitale, de gadoue militante, du rapport entre le milieu et les extrémités, et de bien d’autres choses. En gardant à l’esprit, pour ne pas désarmer, qu’il ne s’agit pas de défendre la nature , mais plutôt, aujourd’hui plus que jamais, d’ être la nature qui se défend .

Point & Shoot

MEDIA & INTERACTION DESIGN

Point & Shoot

Autre avec Cyril Diagne, Stéphane Halmaï-Voisard

Ce projet est le résultat d'une collaboration entre étudiants en Bachelor Design Industriel et en Bachelor Media & Interaction Design suite à un workshop dirigé par Map Project Office. «Double action» est exposé dans le cadre de l'exposition «Ligne de Mire» au mudac à Lausanne, du 14 mars au 16 août 2018. Dans la société que décrivait George Orwell dans son célèbre  roman 1984, chaque citoyen fait l’objet d’une surveillance  constante par les autorités, surveillance qui est en permanence  rappelée à la population au moyen de la diffusion du fameux  slogan « Big Brother vous regarde ». À l’heure actuelle, en cette  ère numérique, les systèmes de surveillance par reconnaissance  biométrique et intelligence artificielle (IA) se multiplient  discrètement et sont à l’oeuvre dans nos poches. En 2018, rappelant les prophéties d’Orwell et présentant la  panoplie de ces puissantes technologies que nous avons à portée  de main, l’installation «Point-and-shoot» ( « Viser et tirer») propose  deux dispositifs ludiques, allant des technologies d’intelligence  artificielle « open source », telles que le dense captioning  (DenseCap), avec une caméra sonore ( «Talking Camera» — caméra  qui traduit instantanément, au moyen d’une bande sonore,  la scène que vous venez de capturer) et les algorithmes IA de  reconnaissance faciale, avec «Move’n’Pick» (appareil photographique  déclenché par les sujets eux-mêmes et qui fait des photos lorsque  les sujets prennent une pose prédéterminée). «Talking Camera » est une caméra qui traduit instantanément, au moyen d'une bande sonore, la scène que vous venez de capturer. ECAL/Amélie Demay, Pierry Jacquillard et Hanieh Rachid «Move'n'Pick » est un appareil photographique déclenché par les sujets eux-mêmes et qui fait des photos lorsque les sujets prennent une pose prédéterminée. ECAL/Pierre Allain-Longval, Manfred Gordon Baud et Iskander Guetta Exposition «Ligne de Mire» Du mardi au dimanche, 11H- 18H En juillet et août, du lundi au dimanche mudac Place de la Cathédrale 6 1005 Lausanne https://mudac.ch

Le salon de compagnie

MEDIA & INTERACTION DESIGN

Le salon de compagnie

Autre par Pietro Alberti

Cette installation immersive créée par Pietro Alberti propose une façon innovante de découvrir une pièce emblématique du musée des Arts Décoratifs et du Design de Bordeaux (madd-bordeaux). Grâce à la Réalité Virtuelle, la perception de l'architecture, des dorures et du mobilier du XVe siècle est en perpétuelle évolution, proposant au spectateur un point de vue totalement différent sur l'espace et ses chefs-d'œuvre. Le musée des Arts Décoratifs et du Design de Bordeaux (madd-bordeaux) s'est associé à l'ECAL/Université d'Art et Design de Lausanne afin de proposer une installation interactive dans le musée. Ce projet est le point de départ de futures collaborations et de nouveaux dispositifs numériques installés dans le musée. pietroalberti.ch

Jury de diplôme 2017

DESIGN FOR LUXURY & CRAFTSMANSHIP

Jury de diplôme 2017

Autre

Jury : Fiona Krüger, Designer, Obermorschwihr Nika Zupanc, Product and Interior Designer, Ljubljana Benoît Steenackers, Head of Collections, Hermès, Paris

Audio Reactive

MEDIA & INTERACTION DESIGN

Audio Reactive

Autre avec Gaël Hugo

Série de projets réactifs au son développés pour l'identité visuelle du Pavillon français "Studio Venezia" par Xavier Veilhan à la Biennale de Venise. Des postes Instagram ont été produits à partir de ces expériences. Curation : Lionel Bovier et Christian Marclay Graphic Design : Gavillet Cie

Type Bulletin #1

TYPE DESIGN

Type Bulletin #1

Autre avec MATD

"Walk With Pierre Hardy" à Tokyo

PHOTOGRAPHIE

"Walk With Pierre Hardy" à Tokyo

Autre avec Philippe Jarrigeon

PIERRE HARDY & the ECAL/University of Art and Design Lausanne present the exhibition Walk with Pierre Hardy . Fifteen iconic models by the designer were visually reinterpreted by the students of Bachelor Photography under the direction of Philippe Jarrigeon. Additionally, a luxurious special publication marks the occasion. Presented for the first time in November 2016 during Paris Photo at the PIERRE HARDY boutique (Palais Bourbon), this exhibition was a huge success. Pierre Hardy thought that it was absolutely necessary to share this event with his Japanese friends. Therefore, the exhibition will be discovered from 18 to 22 May in the exhibition space related to the PIERRE HARDY boutique in Tokyo. “I really enjoyed interacting with the students. At ECAL, my role was very different from that of a teacher coaching the students on their work – as I myself was the subject I knew the stuff inside out! Just show me half a centimetre of a heel and I instantly recognise the model which I created”, says Pierre Hardy. The ECAL Bachelor Photography students thus worked on various collections produced by the Parisian designer in the past fifteen years in order to give them a new visual interpretation. Photographer Philippe Jarrigeon comments on the method he chose to conduct this workshop at ECAL: “Together with PIERRE HARDY’s team we selected fifteen pairs of shoes in the archives – a purely practical decision which allowed us to keep the models as long as we wanted at ECAL. In addition, this allowed students to free themselves from seasonal trends. At the beginning of the workshop in October 2015, each student got a model on which to work by drawing lots”. This project allowed the students to question the relationship between photography and footwear, and by extension to confront the interconnection between photography and fashion. Milo Keller, Head of Photography at ECAL, observes that “Students, working without any business constraints in that case, are less formatted than a professional and therefore often offer unexpected approaches”. The results are indeed surprising and offbeat, sometimes even provocative or poetic, but always treat the original creations with respect.

Dye City

PHOTOGRAPHIE

Dye City

Autre avec MAP, Letha Wilson, Ethan Greenbaum

Dye City New York is an inescapable place of the world's artistic and photographic scene, and is experiencing an unprecedented effervescence in the revival of conceptual art. After the strong dematerialization of photographic practice, many artists working in New York have taken advantage of the technological upheaval to break the codes and social norms of photographic devices and objects. Without a doubt, the dynamic spatial framework of New York gives artists and art establishments a frenzied impulse of research and experimentation on the photographic medium.The students were able to follow a week-long workshop with Letha Wilson and Ethan Greenbaum, two renowned American artists working on the concept of three dimensions of the photographic image, enabling students to develop their knowledge of printing techniques but also their relation to the realisation of a physical work with few means of production and very short schedule.The result of the workshop was presented in Ethan Greenbaum's workshop in Long Island on Friday, May 12th as a collective exhibition where all the students showed them their successful project.In addition, students were able to benefit from a wide selection of artists' meetings and visits to workshops, museums and galleries, their best references and dreams with a view to achieving free artistic work. The boundaries that the photographic medium observes.

Symposium avec Tristan Garcia

ARTS VISUELS

Symposium avec Tristan Garcia

Autre

A l’occasion du Symposium Master Arts Visuels à l’ECAL, Tristan Garcia a réalisé une conférence sur son livre Nous. Né en 1981 à Toulouse, Tristan Garcia est un philosophe et écrivain français, qui s’impose parmi les plus intéressants de sa génération. Il co-dirige avec Vincent Normand le laboratoire de recherche Théâtre, jardin, bestiaire : une histoire matérialiste de l’exposition, soutenu par l’ECAL et la HES-SO. Ses romans comprennent La Meilleure Part des hommes (2008) qui a obtenu le Prix de Flore en 2008 et qui fut adapté au théâtre en 2012, Mémoires de la jungle (2010), En l’absence de classement final (2012), Les Cordelettes de Browser (2012), Faber. Le Destructeur (2013) et 7 récompensé par le prix du Livre Inter 2016. Ses travaux philosophiques incluent L’Image (2007), Nous, Animaux et Humains. Actualité de Jeremy Bentham (2011), Forme et objet. Un Traité des choses (2011), Six Feet Under. Nos vies sans destin (2012), La Vie intense. Une obsession moderne (2016) et Nous (2016). Depuis 2015, il est professeur associé à l’Université Lyon-3.

Filtrer